Récupération de Donnèe
18.8 C
Nice
25 juin 2024

Haliotis 2 : à quoi va ressembler la plus grande station d’épuration de France à Nice ?

Eloïse Esmingeaud
Eloïse Esmingeaud
Journaliste pour Nice Premium depuis mars 2023

Derniers Articles

Christian Estrosi, en compagnie de Suez, a présenté ce jeudi 20 avril le futur complexe de traitement et de valorisation des eaux usées de la Métropole Nice Côte d’Azur. Une station ultramoderne qui ferait de Nice une ville pionnière en France.

« La ressource en eau est un enjeu majeur de notre siècle, surtout pour notre territoire. C’est notre devoir de tout mettre en œuvre pour la sauvegarder « , déclare Christian Estrosi, maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d’Azur. Avec Sabrina Soussan, présidente directrice générale de SUEZ, il présente les contours d’un chantier pharaonique à 700 millions d’euros.

Le projet a été pensé pour viser l’excellence environnementale. Mais également anticiper les besoins grandissants de la population. C’est pourquoi, il est prévu pour traiter les eaux usées de 26 communes, soit l’équivalent de 680 000 habitants. Actuellement, le complexe permet de traiter 60 % des eaux usées métropolitaines, ainsi que deux communes hors Métropole.

Cette station 2.0 sera construite sur le site actuel d’Haliotis, le long de la Promenade des Anglais, entre l’aéroport et la plage de La Lanterne. L’ensemble du site sera reverdi avec 4,5 hectares de biodiversité composés de 600 arbres, haies vives et garrigue.

Le top départ des travaux n’est pas prévu avant le deuxième semestre 2024. La mise en service s’étalera de 2025 à 2030. De quoi « garantir la continuité du service public de traitement des eaux pendant toute la durée du chantier », promet la Métropole.

Un projet climatiquement neutre ?

La station d’épuration devrait à la pointe de la technologie et être la première de la sorte en France, et une des plus grandes d’Europe. Elle vise à réutiliser l’eau traitée. Elle devrait être capable de recycler 5 millions de mètres cubes d’eau par an, ce qui correspond aux besoins en eau de l’arrosage et du nettoyage de Nice sur un an.

Recycler, mais pas seulement, ces objectifs sont multiples comme s’attaquer à tous les types de polluants dont le microplastique. Près de 90% devraient être éliminés par la station.

Le tout, en générant de nouvelles sources d‘énergies renouvelables et locales. (solaire, biométhane, chaud et froid pour les bâtiments). Haliotis 2 promettrait de produire quatre fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme aujourd’hui. « Une performance technologique qui répond aux enjeux des prochaines années en matière de qualité de l’eau, d’économie circulaire et de décarbonation », assure Sabrina Soussan, présidente directrice générale de SUEZ.

Le complexe compte participer pleinement aux objectifs fixés par le Plan climat de la Métropole. Ce dernier prévoit de réduire 55% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages