Récupération de Donnèe
22.5 C
Nice
6 juin 2024

Le musée Masséna met à l’honneur le roi Charles III, à l’heure de son couronnement

Jusqu’au 14 mai, la Villa accueille dans ses salons du rez-de-chaussée une exposition intitulée Nice, an English story. Le musée présente une rétrospective de l’histoire qui lie les Anglais à la French Riviera.

Lundi 7 mai 2018, le roi Charles III, alors Prince de Galles, et son épouse, la Duchesse de Cornouailles sont en visite officielle à Nice. Le musée a voulu rendre hommage au monarque, cinq ans après son passage, en cette période si particulière pour les Britanniques. Le roi et la reine consort sont couronnés le 6 mai 2023. L’exposition Nice, an English story est visible de 10h à 18h, tous les jours sauf le mardi, jusqu’au 14 mai.

Revenons en 2018. De son arrivée à l’aéroport de Nice sur God save the Queen, jusqu’à la dégustation de la socca et la visite du marché aux fleurs du Cours Saleya, toute la visite de l’héritier de la Couronne britannique est documenté. À l’occasion de ce 32e séjour en France, il reçoit le diplôme de citoyen d’honneur. Signé de la main du maire de Nice, Christian Estrosi, il est observable dans la salle à manger du musée Masséna.

Sous la lumière de la verrière emblématique de la Villa, des photographies encadrées représentent le couple royal et les époux Estrosi, dans les jardins face à la Promenade des Anglais. Quelques pas plus loin, dans le cabinet de lecture sont exposés les signatures de Charles et Camilla dans le livre d’or du Mémorial d’hommage aux victimes du 14 juillet. Un lieu de recueillement qui se situe dans la cour du musée.

Une histoire commune depuis le XVIIIe siècle

Les liens historiques entre la Côte d’Azur et la Grande-Bretagne remontent au XVIIIe siècle. Des documents historiques retraçant l’empreinte laissé par les Anglais sur le territoire sont exposés. Dans le salon des portraits, des archives de 1818 témoignent de la création du cimetière anglais et de la construction de l’Église anglicane. Les Anglais ont façonné le paysage de la Cité des Anges. Ils laissent un patrimoine matériel encore visible aujourd’hui sur le territoire.

Le visiteur apprend également que, déjà en 1934, une exposition sur la présence anglaise était tenue au musée Masséna. Des brochures en anglais de l’époque sont présentées. Juste à côté, un album témoigne de la complicité des deux nations. À Nice de 1912 à 1936 des fêtes franco-anglaises étaient organisées.

Et la famille royale britannique est loin d’être étrangère à la French Riviera. Elle dépeint également cet attachement des Anglais à notre territoire. Dans un français presque parfait, le Roi rappelait lors de sa venue en 2018, que ce coin de France est adoré de ces aïeux. Son arrière-arrière-grand-mère, la Reine Victoria s’est rendue neuf fois sur la Côte d’Azur, au cours de ses dernières années.

Une nuit au musée Masséna

L’exposition bénéficie d’animations proposées dans le cadre de la Nuit européenne des musées, le samedi 13 mai. À 17h, Anne Brogini, professeure en Histoire moderne et Germain Butaud, maître de conférences en histoire médiévale, proposent une conférence-dédicace intitulée sur la Noblesse de Nice et de son Comté entre le XIIIe et le XIXe siècle.

Puis, des visites commentées sont prévues à 19h30 et 20h30, accessibles sans réservation. Cette initiative européenne permet l’accès gratuit et simultané à des musées partout en France et en Europe. Nice participe activement à cette nocturne.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe