Récupération de Donnèe
13.3 C
Nice
23 février 2024

Et si Youcef Atal n’était pas sur le départ ?

Derniers Articles

Écarté du club, suspendu par la LFP et annoncé sur le départ, le défenseur de l’OGC Nice pourrait finalement prolonger son contrat… On vous explique. 

Depuis plus d’un mois, l’affaire Atal ne cesse d’agiter le débat public. Le joueur avait relayé sur ses réseaux sociaux une vidéo pour le moins ambivalente. Malgré des excuses en bonne et due forme, rien ne s’est arrangé au fil du temps. Pire encore, les choses se sont envenimées. Suspendu 7 matchs par la LFP, la mise au ban du niçois a prise effet le 31 octobre dernier. Il sera prochainement jugé pour « provocation à la haine raciale à raison de la religion ». 

Et comme une nouvelle n’arrive jamais seule, Nice-Matin assurait cette semaine que l’international algérien ne rejouerait plus avec le Gym, bien qu’en contrat jusqu’en 2024. Cette volonté provient-elle du club ? Pas si sûr. Les réactions politiques, et notamment du maire de la ville Christian Estrosi avaient afflué suite au post Instagram de Youcef Atal, accusé d’être antisémite

Finalement, une prolongation n’est pas à exclure

Seulement voilà, selon les informations de Foot Mercato, personne au sein du club azuréen n’a demandé au joueur de 27 ans de partir. Son entraîneur, Francesco Farioli, est même enclin à le conserver et à le faire jouer. Le média francophone algérien « DZfoot » va plus loin : l’OGC Nice lui aurait proposé une prolongation d’un an fin octobre, alors en pleine période de tempête médiatique.

Reste à savoir si Atal sera disposé à faire son retour avec les Aiglons, puisqu’il a pu constater avec regret le traitement de son affaire. Un départ n’est donc pas totalement à exclure et les clubs à l’affût sur le dossier ne manquent pas.

« Je suis persuadé qu’il veut la paix. La paix dans le monde.« 

Dante

Le capitaine du Gym évoque un coéquipier dépassé par la situation : « c’est un sujet très compliqué. Youcef sait l’erreur qu’il a faite. Je le connais depuis plus de cinq ans. Je ne l’ai jamais vu aussi triste et dévasté. Je vois comment il est avec mes enfants, ses rapports avec les gens autour de lui. Je suis persuadé qu’il veut la paix. La paix dans le monde. Aujourd’hui, il est vraiment triste, déçu et dévasté par cette histoire », avait déclaré Dante lors de l’émission GymTonic.

En pleine bourre cette saison, l’OGC Nice n’a peut-être pas besoin d’être mêlé à un tel scandale. Les prestations de l’arrière droit manquent cruellement à l’équipe, qui vient d’ailleurs de vivre son premier revers de la saison face à Nantes. En attendant, le fin mot appartiendra sans doute à la justice. 

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages