Récupération de Donnèe
12.1 C
Nice
4 mars 2024

Quartararo/Pourchaire : destins croisés

Derniers Articles

On revient sur l’année des deux pilotes azuréens de MotoGP et de Formule 2 et ce qu’il se profile pour l’année 2024.

Le Niçois, Fabio Quartararo est un pilote de l’écurie Yamaha. Une année 2023, compliquée pour le pilote azuréen qu’il présente comme « la plus dure » de sa carrière. Avec cette saison de MotoGP et la nouveauté des courses sprint 42 départs étaient prévu pour la saison. Les pilotes ont dû gérer la pression et du stress supplémentaire sur l’ensemble du championnat.

L’année a été « frustrante » pour le pilote niçois avec seulement trois podiums. Le premier lors de la quatrième course de la saison : le Grand Prix d’Espagne. Puis il aura fallu attendre les mois de septembre et octobre pour retrouver le Niçois sur la boite au GP d’Inde et d’Indonésie. Trois troisièmes places donc mais des performances encourageantes en fin de saison.

Au championnat, Fabio Quartararo termine avec un total de 172 points. Ce qui lui permet de se hisser tout de même à la 10e place du classement des pilotes.

« Je crois, et je suis sûre que l’année prochaine sera meilleure », annoncait le Maralpin sur ses réseaux sociaux en fin d’année. Le champion du monde 2021 de MotoGP, se projette déjà sur 2024

Théo Pourchaire : le couronnement tant attendu

Depuis son entrée en Formule 2, en 2020, le Grassois Théo Pourchaire convoitait le titre de champion du monde. Sans sortir, forcément vainqueur à chaque course, Théo Pourchaire signe dix podiums avec deux pôles position pour « seulement » une victoire.

Pourtant, à l’issue du Grand Prix final d’Abu Dhabi où il terminera à la 5e place, dans une lutte acharnée contre le pilote Danois Frederik Vesti il est finalement sacré champion du monde de Formule 2. « C’était un week-end compliqué […], on peut parfois me voir en difficulté, mais je ne lâche jamais, je voulais gagner, ce titre » avait réagi Théo Pourchaire à l’arrivée de la course longue.

Malgré ça, Théo n’a pas réussi à obtenir un baquet pour rentrer en Formule 1, la saison prochaine. Selon le règlement en vigueur, le pilote sacré dans cette catégorie n’est pas autorisé à participer au championnat les deux saisons suivant son titre.

Aussi, pour l’année prochaine, le pilote azuréen sera toujours pilote de réserve pour l’écurie Stake F1 Team Kick Sauber (ex Alfa-Romeo – Sauber). On le retrouvera également au Japon dans le championnat de Super Formula puisqu’il rejoint l’écurie Impul pour l’année 2024 au volant d’une Toyota.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages