Récupération de Donnèe
13.3 C
Nice
23 février 2024

La 5e édition de la Prom’ Record Day a tenu toutes ses promesses 

Derniers Articles

Orchestré par le Nice Côte d’Azur Athlétisme, l’événement azuréen est revenu cette année accompagné d’une multitude de nouveautés. Cette édition 2023 n’a pas déçu, plus que ça, elle a marqué les esprits. 

En cette belle mâtinée d’autonome, les athlètes sont venus nombreux s’accaparer la Promenade des Anglais le temps de relever pas moins de cinq épreuves : de la désormais iconique « Ma Belle Prom’ » en passant par les Daily Mile et le Relais 2024, les spectateurs ont vibré en même temps que les participants ont pris un maximum de plaisir à se challenger. Du plus petit au plus grand, de l’athlète confirmé au débutant, l’état d’esprit y était compétitif et convivial. 

C’est peut-être parce que le Nice Côte d’Azur Athlétisme, piloté d’une main de maître par le double champion du Monde 400m Haies Stéphane Diagana, a su mettre tout ce petit monde dans des conditions optimales. Bien aidé, sans doute aussi, par un soleil surplombant les galets sous-jacents de la Promenade : « Les conditions étaient parfaites », commentait Raphaël Montoya à la fin d’un 5km conclut en 14’52 (NCAA). 

Des guests, des records et de la nouveauté

En plus du relais qui passe de 4 à 3 relayeurs, de la marche solidaire au profit de la Ligue Contre le Cancer, de « Ma Belle Prom’ » qui a donné la possibilité aux collaborateurs-coureurs des entreprises participantes de gagner une place au « Marathon Pour Tous Paris 2024 », les jeunes coureurs du Mile des Anglais et du Daily Mile Inéos ont pu rencontrer les athlètes de haut niveau présents pour leur plus grand bonheur : quatre anciens olympiens en la présence de Marc Raquil, Aldo Canti, Odile et Stéphane Diagana, en plus de Makenson Gletty, pensionnaire du NCAA qui préparent actuellement les JO 2024.

D’anciens joueurs de l’OGC Nice étaient également dans le coin. Jérémy Pied et Romain Genevois, 2e à l’épreuve du relais Caisse d’Epargne Côte d’Azur et visiblement toujours en forme. Du côté des autres performances, Saïd Kaddour a une nouvelle fois remporté le 5km en 14’17. Ce dernier fut très relevé puisque 6 athlètes ont franchi la ligne d’arrivée en moins de 15 minutes. Jean Bernard Grondin en a lui profité pour détrôner le record de France Master 5 de la distance en 16’13 quand Emilie Romanet s’est imposée avec brio chez les filles en 18’07. Pour le marathon des JO de Paris, c’est Isaïa Group qui est reparti avec la récompense au terme d’une loterie désirée. Tous les résultats : promrecordday.fr

Une édition placée sous le signe de l’éco responsabilité 

C’était le pari de cette 5e édition et l’on peut avancer sans trop de crainte que cela a été une franche réussite : un plastique quasi inexistant, des toilettes sèches et un minimum de papiers ont permis de réduire considérablement les déchets, ramassés d’autant plus durant tout le parcours par les participants de la Marche Solidaire (en partenariat avec Nice Plogging) dont l’ensemble des bénéfices ont été remis à la Ligue contre le Cancer. En prime, l’événement s’est doté d’une centaine de bénévoles, œuvrant tout le week-end pour offrir à tous les participants une organisation aux petits oignons. À n’en pas douter, la Prom’ Record Day n’en a pas fini de faire parler d’elle. 

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages