Récupération de Donnèe
14 C
Nice
4 mai 2024

Handisport : Benjamin Landier est champion de France sur route

Le week-end dernier se déroulaient à Fontenay-le-Comte(85) les championnats de France handisport route et contre-la-montre. Nous avons demandé à Benjamin Landier d’être le chroniquer de sa propre course.


landier-2.jpg En forme moyenne ces derniers temps je partais avec beaucoup de doutes quant à regagner mon titre l’an dernier sur le contre-la-montre.

Par contre étant devenu un bon sprinter grâce à la piste il est clair qu’en étant attentif j’avais plus de chance sur la routière. Le parcours de 13 tours de 5 km avec une jolie bosse a été rendu encore plus sélectif à cause d’un vent de 60km/h .

Assez rapidement je prends le large avec Jacky Galletaud de la FDJ(section handisport) prenant jusqu’à 50″ avant que le champion sortant Johan Ballatore(AIX Handisport) fasse un gros effort pour sortir du peloton, seul deux coureurs dont Damien Séveri arrivent à rester dans sa roue .

Avec mon collègue d’échappée voyant notre avance se réduire nous récupérons afin de profiter de leur aide, c’est donc une échappée de 5 coureurs qui prendront tous des relais appuyés pendant toute la course afin de distancer le peloton qui n’aura jamais pu rentrer, je reste vigilant aux attaques de Damien et Johan mes principaux rivaux et c’est de front que nous abordons les 200 derniers mètres , Johan lance le sprint en premier mais je suis vraiment bien et le passe tout en puissance !!!!, Damien finit 3ième .

Le lendemain pour l’épreuve du contre-la-montre d’un parcours difficile les jambes sont dures, toutefois je donne le maximum pour finalement échouer pour la médaille de bronze à 20″ du deuxième Didier Legescloud(Bretagne Schuller)et 26″ de Damien Séveri vainqueur avec panache .

C’est donc un week-end très positif oû j’ai pu montrer que malgré mon peu d’expérience des courses en peloton désormais je sais gagner, gérer la méforme due ces dernières semaines à un manque d’entrainement et du surmenage extra-sportif .

Les prochains objectifs importants ne sont pas encore définis, en effet en septembre la même semaine que les championnats du monde handisport de paracyclisme sur route au Danemark se déroulent les championnats du monde de paratriathlon à Pékin dans le cadre des mondiaux valides, au triathlon j’ai de grandes chances de ramener une médaille mais en paracyclisme servir d’équipier et jouer la gagne si le finish se fait au sprint est aussi très motivant .

Mais avant de faire des plans sur la comète les sélections ne sont pas faites, et je dois discuter de tout ça avec le président de club ANICES Mr Sébastien Filippini, les responsables fédéraux et mes partenaires , sans oublier que ce n’est pas la même préparation et surtout je dois fédérer plus de soutien quant à mes objectifs paralympiques

Au niveau mondial la moindre défaillance se paie cash alors pour être à son top niveau c’est pas tout de s’entrainer comme un barbare mais c’est bénéficier du meilleur matériel et d’une sérénité financière afin de réussir ce projet car il faut être réaliste le haut niveau handisport est l’égal du haut niveau valide , ne tolérant pas la moindre défaillance , la médiatisation est moindre mais pas l’adversité, maintenant à moi de savoir inviter toutes les bonnes volontés à mon défi.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe