Récupération de Donnèe
9.4 C
Nice
3 mars 2024

Fabio Quartararo : « Il nous manque quelques petits détails pour se battre pour des meilleures positions »

En Thaïlande, sur un circuit propice aux dépassements, Fabio Quartararo espérait réussir un bon week-end. 

La qualification se passait bien pour le pilote Niçois. En atteignant la Q2, Fabio Quartararo pouvait espérer une belle position sur la grille de départ. Mais la performance reste en deçà des attentes.
Seulement 10e au départ de la sprint race, “El Diablo” est à la bagarre au milieu du peloton. Malgré une belle impulsion, il sort très large au premier virage et perd une position sur Johann Zarco. Le pilote Yamaha se retrouve à la bataille avec le leader du championnat du monde Francesco Bagnaia. Dans un petit groupe en lutte pour la 7e place, le Niçois n’est pas en capacité de tenter un dépassement. Il finit même par se faire dépasser à la mi-course par Jack Miller revenu d’assez loin. Face à l’Australien, le Français ne parvient pas à conserver l’avantage et termine 11e du sprint. 

Une déception qu’il confie au micro de Canal + après la course. “Je m’attendais à faire un meilleur résultat. C’est surtout l’une des premières fois où je sentais que je pouvais aller beaucoup plus vite en début de course. Tout simplement, on ne peut pas dépasser. Quand j’ai dépassé Jack, je voulais vraiment pousser au maximum mais je faisais des erreurs. Le seul endroit où on peut récupérer, malheureusement c’est au freinage. On est encore très loin derrière.” Le constat est sans appel : “ce n’est pas que je suis perdu, c’est que je ne peux pas tenter un dépassement, j’arrive de beaucoup trop loin. »  

Un bon rythme en course pour Fabio Quartararo

Ce dimanche au départ de la course longue Fabio Quartararo refait les extérieurs dans le premier tour. Il se défait de Maverick Vinales et Marco Bezzecchi pour prendre la 8e position en début de course. Devant la bataille fait rage ce qui lui permet de s’accrocher dans la roue de Marc Marquez et Francesco Bagnaia comme la veille. Mais le rythme semble trop élevé et le Niçois commet une petite erreur sur le vibreur lui faisant perdre une position et le contact avec les leaders. 

Devant lui, les pilotes se lancent dans une lutte acharnée permettant aux leaders de se détacher. Un petit groupe pour la 6e place finit par se créer. Le rythme y est moins élevé ce qui permet à l’Azuréen de s’accrocher. Dans le dernier tiers de course, il s’attaque au septuple champion du monde Marc Marquez et parvient à le dépasser. Avec une piste libre devant lui, Fabio Quartararo prend son rythme pour revenir sur Aleix Espargaro et Lucas Marini. Ce qu’il parvient à faire à cinq tours de l’arrivée. En perdition devant l’Italien se fait avaler par la Yamaha de Fabio Quartararo. Le Niçois termine finalement 5e après le déclassement d’Aleix Espargaro après la course (pression de pneu trop basse) et avec la satisfaction d’avoir réalisé une belle remontée.  

« C’était une course assez difficile, confiait le Maralpin à l’arrivée de la course. On était en difficulté avec les pneus neufs. En fin de course c’est compliqué de faire la différence avec les pneus usés. Je pense qu’on peut être content de cette course aujourd’hui. Je pense qu’il nous manque quelques petits détails pour se battre pour des meilleures positions. »

Prochain rendez-vous pour le MotoGP en Malaisie dans 15 jours.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe