Récupération de Donnèe
26.1 C
Nice
7 juillet 2024

Athlétisme : Margot Chevrier conserve son titre de championne de France à la perche

Déjà double championne de France en titre en plein air, la Niçoise Margot Chevrier s’est une nouvelle fois illustrée. Dans des conditions difficiles, la perchiste en a même profité pour tenter les minima olympiques.

Et de cinq pour Margot Chevrier. La perchiste de 23 ans a remporté à Albi un nouveau titre de championne de France. Invaincue depuis l’été 2021 sur les championnats nationaux (deux titres en indoor et trois en extérieur), elle a décroché la première place avec un saut à 4,61m. Un résultat satisfaisant lorsque l’on connaissait les objectifs de la jeune athlète avant le début de la compétition. “En premier lieu, je veux aller chercher ce titre. Ensuite, il y a forcément une idée de performance. La période d’éligibilité olympique est ouverte. Alors la marque à 4,73 m, les minimas pour les Jeux, j’y pense”, confiait Margot Chevrier avant le début de l’épreuve. Un second objectif d’autant plus légitime puisque la Maralpine venait de passer une barre à 4,71m lors de la Diamond League’s de Paris. C’était le 9 juin. La Française s’était classée deuxième du concours.

Des conditions trop difficiles

Dans la chaleur albigeoise, en pleine après-midi le mercure oscillait autour des 30°C à l’ombre. Ajouté à cela des rafales de vent à 70 km/h, les conditions n’étaient pas vraiment réunies pour réaliser une grande performance. Malgré l’ambition, Margot Chevrier s’est contenté d’attendre l’échec de ses adversaires à 4,31m pour démarrer son concours. Preuve d’une domination sans partage dans sa discipline. Seule Ninon Chapelle est allée jusqu’à 4,51m à son dernier essai. Il aura donc fallu seulement quatre sauts à Margot Chevrier pour s’imposer (un essai à 4,41m et trois à 4,61m). 

Si l’instinct de compétition de la Niçoise l’a poussée à tenter une barre à 4,73m la raison a pris le dessus après le deuxième essai. Après plus de deux heures d’attente sous le soleil caniculaire, difficile d’amener des perches capables de se qualifier pour les JO de Paris 2024. “Les deux essais que je fais sont limites, parce qu’en course il n’y a plus grand monde. Derrière j’ai des perches très costauds. Ce sont des perches que je n’ai prises que quelques fois et avec lesquelles je n’ai pas encore passé de barres. Ce sont les perches qu’il fallait prendre aujourd’hui, mais avec de la fraîcheur, et là je n’avais plus cette fraîcheur.” 

Mais l’essentiel est ailleurs. Avec ce nouveau titre de championne de France et une belle forme affichée Margot Chevrier sera une candidate sérieuse au podium lors des mondiaux de Budapest du 19 au 27 août.  

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe