Récupération de Donnèe
10.9 C
Nice
27 février 2024

Vivre pour l’art, une collection exceptionnelle

Derniers Articles

Nice se voit exposer les œuvres emblématiques de la famille Trachel et Rothschild dans les trois lieux suivants : le musée des Beaux-Arts Jules Chéret, le Palais Lascaris et le musée Masséna.

Entre 1888 et 1912 les Trachel et Rothschild, deux familles amies des arts, font don à la ville de Nice de nombreuses pièces d’arts. Parmi ces pièces, il y a des objets archéologiques, des dessins, des aquarelles, des peintures, des sculptures, des estampes, mais aussi du mobilier, des céramiques et des textiles. 

L’exposition “Vivre pour l’art. Les collections Trachel et Rothschild » permet d’apprécier une grande partie des 1 700 œuvres offertes par les deux familles. Le musée des Beaux-Arts Jules Chéret aura l’honneur de les exposer du 24 novembre 2023 au 28 avril 2024 et l’exposition ira jusqu’au 20 mai pour ce qui est du Palais Lascaris et du musée Masséna. Mais qu’avons-nous l’occasion de voir exactement ?

Une histoire de famille

La famille Trachel et Rothschild ont un rôle important dans la vie culturelle niçoise. Cette exposition invite donc les visiteurs à suivre la vie et les périples des personnages de ces deux familles. Elle nous voit les accompagner dans les nombreux paysages aquarellés de Nice et à travers l’Europe pour suivre leurs parcours. Le musée des Beaux-Arts Jules Chéret nous aura fait une mise en bouche de ce que cette exposition nous offre, avec ses quelque 250 œuvres exposées à l’étage.

Les voyages de Hercule Trachel sont notamment beaucoup représentés, on le suit à travers l’Europe, en passant par la Suisse, l’Autriche, l’Allemagne, la Belgique, la France et enfin l’Italie bien sûr. Il recueille durant ses expédition de nombreuses pièces d’arts et usera de son talent pour réaliser des aquarelles lui-même. Venise sera sa muse principale, une ville qu’il sublimera de ses peintures et de son talent avéré pour les paysages. À noter aussi que Hercule a une place importante dans le milieu artistique niçois. En effet, il fut beaucoup sollicité pour faire des décors muraux dans des villas situées sur le cours Saleya et les collines de Fabron.

La famille Trachel et Rothschild ne comptaient donc pas seulement des donateurs, mais aussi des artistes, qui était des antiquaires, des conseillers artistiques, des professeurs dans tous les domaines de l’art, des personnes engagé dans les cercles artistiques, des acteurs de théâtre qui ont fait vivre le milieu de la culture au 19ème siècle.

Une fierté niçoise

L’histoire d’amitié entre la famille Trachel et Rothschild est emblématique de l’histoire de Nice. La famille Rothschild fit don de plus de 130 000 œuvres dans son histoire, mais jamais elle n’eut un lien d’amitié aussi fort qu’avec une autre famille, sauf ici, à Nice, avec la famille Trachel. C’est pourquoi ces deux familles se sont données pour objectif de développer les arts de Nice. Les artistes locaux ont pu trouver en ces deux familles un soutien permettant de faire de Nice le foyer créatif et patrimonial que nous connaissons aujourd’hui. Cette exposition nous permet donc encore aujourd’hui d’approfondir la découverte des collections des musées. Ce qui ancre encore plus Nice parmi les grandes villes culturel.

Toutes nos institutions muséales sont indispensables pour nous aider à comprendre le monde qui nous entoure. Robert Roux, Adjoint au Maire délégué à la Culture dit « Il y a une urgence climatique, il y a aussi une urgence culturelle. Car c’est par la culture qu’on arrivera à faire comprendre aujourd’hui à donner des notions de tolérance, de compréhension, de comprendre les cultures des autres. C’est par la culture qu’on arrivera à développer l’imagination, cette imagination qui nous pousse à imaginer un monde meilleur« . Et Nice et la Côte d’Azur dans le domaine de la culture fait des pas de géant.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages