Récupération de Donnèe
15.5 C
Nice
6 avril 2024

L’exposition MK Studio : dans l’univers de la pop culture

Jusqu’au 10 mars 2024, l’exposition « Mk Studio » du Niçois Maxime Roussel, est à retrouver à Nice Étoile. L’occasion de plonger les visiteurs, toutes générations confondues, dans l’univers captivant du cinéma et de la pop culture.

Une expérience artistique captivante attend les visiteurs à l’exposition MK Studio, présentée par Maxime Roussel. Que l’on soit un passionné de cinéma, un amateur de super-héros ou simplement curieux, cette exposition promet de plonger les visiteurs dans un voyage cinématographique unique.

Située au 1er étage de Nice Étoile, tous les passants sont invités à venir découvrir cette exposition gratuitement, tous les jours de la semaine, de 10h à 19h30, sauf le dimanche de 11h à 19h.

Une exposition riche en couleurs

« La pop culture » ou « culture populaire », est une forme d’expression artistique qui englobe divers aspects tels que la musique, le cinéma, la télévision, la mode ou la littérature, avec la particularité de plaire au grand public.

La pop culture est représentée par cet esprit coloré, dès le début de l’exposition.

Des l’entrée, Marilyn Monroe accueille les visiteurs dans un décor vibrant de couleurs, symbolisant parfaitement l’esprit de la pop culture. L’expérience se poursuit à travers un voyage dans le temps, des classiques du cinéma. Les affiches de films cultes tels que « Rocky », « Ghostbusters », et bien d’autres ornent les murs. Des bustes de personnages emblématiques comme Rambo et Alita s’ajoutent à l’immersion. Le tout, accompagné d’une bande-son épique, transportant les visiteurs dans une atmosphère intrigante.

Les décors sont minutieusement conçus tout au long de l’exposition, notamment sur l’espace dédié à la fameuse saga « Pirate des Caraïbes ». Les bustes de Jack Sparrow et de Davy Jones sont superbement mis en valeur. S’ensuit le point culminant de la visite. Une pièce exclusive à venir découvrir, issue d’un film de Tim Burton qui a bouleversé la scène cinématographique en 2001.

La visite se termine en beauté dans l’univers de Marvel, avec un série de bustes de super-héros qui en émerveilleront plus d’un, tant les représentations paraissent réalistes.

Toujours avec cette même volonté, de créer un musée immersif autour du cinéma, Maxime Roussel a un mois pour se constituer le plus grand réseau possible afin que son rêve ne devienne réalité. Il dit n’avoir plus aucune limite dans sa passion, à acquérir des objets.

La réaction enthousiaste des visiteurs, et particulièrement des enfants, témoigne du succès de l’exposition. Maxime semble être sur la bonne voie même si l’objectif final n’est pas encore atteint. « Ce que j’aimerai faire, c’est un temple du cinéma sur les objets de films, signés par les acteurs.»

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe