Récupération de Donnèe
29.1 C
Nice
24 juillet 2024

Alpes-Maritimes : l’Adie recherche des bénévoles pour accompagner les jeunes entrepreneurs locaux

Eloïse Esmingeaud
Eloïse Esmingeaud
Journaliste pour Nice Premium depuis mars 2023

Derniers Articles

L’Adie se mobilise toute l’année pour aider financièrement des créateurs d’entreprise à concrétiser leur projet. Dans les Alpes-Maritimes, l’association lance un appel au recrutement de bénévoles.

Ils sont dynamiques, ils ont des projets en tête, des savoir-faire, l’envie de s’en sortir, mais n’ont pas les moyens financiers de les mettre en œuvre, car ils n’ont pas accès au système bancaire classique. C’est là que rentre en action l’Adie.

À noter que seuls 21,8% des ménages français détenaient un crédit à la consommation fin 2022 selon l’Observatoire des crédits aux ménages (OCM). Soit une baisse de cinq points depuis 2019.

L’Association pour le Droit à l’Initiative Économique a été fondée en 1989 par l’économiste Maria Nowak. Depuis, elle défend l’idée que chacun peut devenir entrepreneur s’il le souhaite où qu’il soit et d’où qu’il vienne avec une croyance forte : l’insertion par l’économique. En région Provence-Alpes-Côte d’Azur, une équipe de 47 salariés et 87 bénévoles s’engagent à relever ce défi au quotidien.

L’Adie recherche 200 bénévoles

Aide financière, accompagnement personnel, formation, suivi, l’association propose « le panel complet qui peut permettre à une personne de retrouver une autonomie économique, de sortir des minima sociaux et de couvrir ses besoins vitaux pour elle et sa famille », explique Marine Viala, directrice territoriale adjointe Alpes-Maritimes/Corse.

L’Adie lance une campagne nationale de recrutement de bénévoles. Ses missions peuvent être très variés alors les profils recherchés le sont aussi : des personnes venant du milieu bancaire, comptable, marketing, de la communication, du droit avec des qualités humaines tels que la bienveillance et l’empathie et surtout l’envie de s’engager plutôt sur du long-terme.

Pour expliquer toutes les missions liées à ce statut, une journée portes ouvertes est prévue sur le territoire maralpin le 14 septembre. Rendez-vous de 9h30 à 12h, à l’agence Adie de Nice, 8 rue de Russie et à de 14h à 17h, à l’agence Adie Mandelieu, Parc d’activité de l’Échangeur, allée Maurice Bellonte.

Des micro-crédits jusqu’à 15 000 euros

« L’association a le même objet social depuis le départ : donner les moyens aux personnes qu souhaitent créer leur activité et qui n’ont peut-être pas les diplômes, le réseau, l’argent nécessaire à l’aide d’un seul outil, le micro-crédit accompagné« , précise la directrice territoriale.

Ces micro-crédits allant jusqu’à 15 000 euros peuvent être accordés à des porteurs de projet ou à des entrepreneurs déjà en activité. Ce coup de pouce peut servir à répondre à divers besoins professionnels comme s’équiper en matériel ou acheter du stock pour se lancer ou rebooster son activité. L’Adie est fière de ce système qui porte ses fruits : le taux de pérennité des entreprises à 3 ans est de 83% dans la métropole niçoise.

80% des entreprises en France se créent avec un budget inférieur à 8 000 euros. Le prêt moyen accordé par l’Adie est de 4 400 euros. L’Adie propose également des micro-crédits allant jusqu’à 6 000 euros à des travailleurs précaires à des fins de mobilité. De quoi par exemple passer le permis de conduire, acheter ou réparer un véhicule.

208 porteurs de projets financés à Nice en 2022

Ahmed Hafsa, 24 ans, a pu bénéficier de l’aide de l’Adie. Motivé par l’envie d’être indépendant, mais n’ayant pas les économies pour se lancer, après des recherches en ligne, le jeune Niçois contacte l’association en mars 2023. Arrivé avec seulement un projet en tête, sans business plan, sans aucun document, il est accueilli par Christian Frahi. Bénévole depuis plus de six ans à l’Adie, l’ingénieur à la retraite a trouvé dans cette activité, du sens, un moyen de se sentir utile et de s’enrichir des autres tout en apportant de la plus-value.

Son rôle est d’accompagner les aspirants entrepreneurs en amont de leurs projets. Lui, apporte toute son expertise dans la réalisation de prévisionnel et chiffrage des projets. Des compétences techniques qui ne seraient rien sans les qualités humaines dont il faut faire preuve pour être bénévole dans l’association.

Ahmed Hafsa souhaitait pouvoir vivre en étant créateur de contenus en ligne. Un challenge pour le bénévole qui a l’habitude de traiter de projets plus traditionnels dans les domaines de la restauration ou de l’esthétique. Le jeune homme, lui, souhaite se lancer dans la conception de vidéos de motivation sportive.

Après plusieurs séances de coaching avec le bénévole, son projet s’est précisé et a été mis en chiffres. Ainsi, l’Adie a accepté de lui accorder une aide financière d’un montant de 6 000 euros. En parallèle, le jeune homme suit une formation de coach sportif, de quoi renforcer son projet professionnel.

En 2022, au sein de la Métropole Nice Côte d’Azur, l’association a prêté plus de 1 250 000 euros à 208 porteurs de projets. Parmi eux, presque un tiers ont un niveau scolaire inférieur au Bac et 19% perçoivent un minium social (RSA compris).

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages