Récupération de Donnèe
24.4 C
Nice
24 juillet 2024

Vélos bleus à Nice : résultats mitigés

Derniers Articles

Vélo Bleu - © Julie Acosta / Nice Premium
Vélo Bleu – © Julie Acosta / Nice Premium
En matière de circulation « verte » Nice a pris exemple sur Paris, Marseille ou encore Toulouse. Le 18 juillet 2009, la ville a mis à la disposition des usagers 900 vélos bleus parqués dans 90 stations.

Bientôt, la capitale azuréenne comptera 300 bicyclettes de plus auxquelles 30 stations supplémentaires s’ajoutent. Les quartiers comme Fabron, Carras ou Saint-Augustin verront apparaître les fameux vélos. Des vélos dont le succès est grandissant : un mois après leur apparition, on comptait déjà plus de 36 000 utilisations, plus de 2000 abonnements annuels, 2000 locations et 400 abonnements « 24 h par jour ». À cela s’ajoutent le temps d’utilisation : il est de 20 à 25 minutes en moyenne. Il faut mentionner que les 30 premières minutes sont gratuites.

La petite reine a tellement de succès qu’elle compte aujourd’hui 200 000 utilisateurs. Des réjouissances qui s’accompagnent aussi de points négatifs. Les Niçois critiquent le manque de pistes cyclables. À cela s’ajoute un système informatique peu performant et un mode d’attache que l’on sait critiqué. Au total, plus de 150 bicyclettes ont été volées ou vandalisées.

Mais l’emprunt d’un vélo bleu reste toutefois relativement facile y compris avec la technologie sans contact (l’utilisateur débloque son vélo d’un simple appel ou à l’aide d’un badge). Des progrès ont été fait mais restent encore à faire pour un système de transport utile et écolo.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages