Récupération de Donnèe
26.8 C
Nice
7 juillet 2024

Un nouveau poste de police municipale au Port de Nice

Pas plus tard qu’hier, se tenait l’inauguration du nouveau poste de police municipale au Port de Nice. En compagnie notamment de Christian Estrosi et d’Anthony Borré, Vice-Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, la cérémonie a été suivie par un point en mer sur la sécurité estivale, à bord du bateau de la brigade nautique. 

Présenté par le maire en décembre dernier, le projet d’installation d’un poste de police municipale consacrée au Port et à la bande littorale était fort attendu par les riverains. Située dans le local de la régie Ports d’Azur sur le quai Lunel, près de Robilant, le poste de police rassure. Ce dernier dispose d’une zone d’accueil pour les habitants ainsi que les usagers, agrémenter par onze agents de la police municipale qui pourront s’appuyer sur les moyens nautiques amarrés dans la zone des douanes.

« Nice est sans doute la ville la plus fréquentée de France »

Christian Estrosi

En pleine inauguration, Christian Estrosi a tenu un discours dans lequel il s’est montré compatissant envers les policiers, au quotidien mouvementé ces derniers temps

« […] Je suis fier de vous, vous qui êtes souvent primo-intervenant. Vous qui êtes frères d’armes de vos collègues policiers nationaux. C’est grâce à votre action collective que Nice a tenu face aux émeutes, il y a quelques semaines, générées par des pillards. […] Vous et vos collègues de la police nationale qui depuis tant de mois êtes sans cesse mobilisé sur le terrain, pour lutter à la fois contre les trafics de drogue, faire face aux émeutiers, face aux vagues d’attentats, gilets jaunes, crises sanitaires… Si notre pays est encore un Etat de droit, c’est grâce à vous ! A vous tous. »

Une position délicate

Autant dire que la situation des policiers en France, et à plus forte raison à Nice, est alarmante. Après l’arrestation à Marseille d’un agent de la BAC, détenu dans le cadre d’une enquête sur des violences policières, les protestations internes affluent. Entre les grèves et les arrêts maladie, tous les moyens sont bons pour mettre en évidence une solidarité de plus en plus marquée, et plus globalement pour faire état d’un ras-le-bol général. 

Le manque de personnel dans la police se fait clairement ressentir et ce mardi 25 juillet, le commissariat de Saint-Augustin à Nice à été contraint de fermer ses portes en fin d’après-midi. Dernière manœuvre mise en place par les agents, le port d’un brassard de couleur bleu en guise de soutien à leurs collègues de la Police Nationale. Christian Estrosi déclare à ce sujet : 

« Au moment où je comprends le malaise et le mal être de vos collègues policiers nationaux ; je veux redire toute ma confiance à la police nationale. […] Je sais d’ailleurs que vous avez décidé en solidarité à vos collègues de porter un brassard de couleur bleu. Sachez que je soutiens cette initiative. »

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe