Récupération de Donnèe
25.6 C
Nice
19 juillet 2024

Fans inconditionnels de Mylène Farmer, ils campent devant l’Allianz Riviera à Nice

Eloïse Esmingeaud
Eloïse Esmingeaud
Journaliste pour Nice Premium depuis mars 2023

Derniers Articles

Mylène Farmer fera le show sur la scène de l’Allianz Riviera ce 29 juillet dans le cadre de sa tournée « Nevermore ». À 48h du concert, des fans l’attendent déjà, nous sommes partis à leur rencontre.

Onze jours avant son unique concert à Nice, une dizaine de tentes étaient apparues devant le stade de l’Allianz Riviera. Jusqu’alors inoccupées, les pancartes accrochées à l’extérieur indiquaient qu’elles appartenaient à des fans de Mylène Farmer. Des fans impatients de la voir le plus près possible pour le onzième show de sa tournée Nevermore commencée le 3 juin à Lille.

35 000 personnes sont attendues, ce 29 juillet. Et une poignée d’entre eux, les plus déterminés, sont déjà présents. À 48h du Jour J, les abords du stade commencent à ressembler à un vrai petit camping. Plus d’une trentaine de tentes sont alignées méthodiquement. L’ordre d’arrivée est respecté. Tous ont le même but : être à la barrière, au plus proche de la scène.

Mylène Farmer fait partie de ces artistes qui ont un véritable fan-club qui la suit sur l’entièreté des dates de ses tournées. Les fans déjà sur place ont tous en commun cette passion chevillée au corps pour cette icône mystérieuse. Mais c’est aussi l’incertitude d’assister au potentiel dernier show qui les motive à chaque fois à être présent. L’intitulée de la tournée « Nevermore » se traduit par plus jamais en français…

Beaucoup plus qu’une interprète

Aurélien vient de Paris, il est arrivé en début de semaine à Nice. Fan invétéré de l’artiste depuis 1999, il l’a vu sur scène pour la première fois du haut de ses 13 ans. Depuis, à 36 ans, il peut se vanter de l’avoir vu plus de 25 fois en concert. C’est presque quelque chose d’indescriptible qui explique cet attachement. « C’est un univers, des mots, de belles paroles, des clips travaillés, de vraies performances. Je pense qu’en France, il n’y a qu’elle qui réalise des shows comme ça. »

« Elle a créé un univers particulier, un peu sombre, mais de tout même laissant une porte ouverte vers l’optimisme et la croyance en l’avenir. Il y a l’amour, il y a la mort, ça tourne toujours autour de ces thématiques », renchérit Yvan, fan depuis 2006. Plus qu’une interprète, c’est aussi pour sa philosophie, son écriture, sa performance scénique et sa scénographie, qu’elle est appréciée. « Elle mérite d’avoir une reconnaissance mondiale », ajoute-t-il.

Arrivé quatre jours avant le concert, l’homme de 28 ans a assisté à toutes les dates de la tournée. Il est lui aussi descendu de la capitale, en groupe, pour assister à un énième show de son idole. « C’est plus facile quand on est avec des amis, le temps d’attente semble moins long« , confie-t-il près de sa chaise de camping sous l’ombre qu’offre encore le stade, en ce début d’après-midi. C’est aussi pour cette ambiance conviviale que beaucoup décident de camper. Ce sont de nouvelles histoires d’amitiés qui naissent grâce à cette dévotion commune, raconte Yvan.

La dernière date de l’année

Et l’impatience à la veille d’un concert est toujours la même, car chaque date reste spéciale. C’est un sentiment partagé par beaucoup qui campent.  » Je pense que là particulièrement, il va y avoir beaucoup parce que c’est la dernière date de la tournée cette année », partage Aurélien. « Nous sommes là aussi pour la soutenir, lui donner de la motivation, pour qu’elle comprenne que nous sommes reconnaissants de son travail », ajoute Yvan.

Yvan regrette seulement qu’un stade ne soit pas l’endroit le plus propice pour interagir avec le public. En effet, depuis le début de sa tournée des stades, l’artiste offre des show millimétrés où l’improvisation peine à trouver sa place.

Ce show constitue le dernier concert de la tournée 2023 avant les trois dates parisiennes de 2024. Deux d’entre-elles étaient initialement prévues les 30 juin et 1er juillet derniers à Saint-Denis. Elles avaient été reportées en raison des violences urbaines qui se sont déclenchées dans tout le pays après la mort de Nahel.

Aurélien campait déjà depuis quelques jours devant le Stade de France quand la nouvelle est tombée. Accompagné de deux de ses acolytes alsaciennes, il revient sur ce moment de désenchantement : « On était très déçu, on ne s’y attendait pas, on avait du mal à y croire. Jusqu’à tard le soir, on ne voulait pas réaliser. »

Pour l’année prochaine, Aurélien est déjà paré. Avec trois tickets en poche, comme bon nombre de ses camardes, il assistera aux concerts prévus les 27 et 28 septembre et le 1er octobre au Stade de France à Paris.

L’artiste est la quatrième à se produire dans l’enceinte du stade des Aiglons et la première française. La superstar de la pop passe après The Weeknd qui a enflammé le stade les 22 et 23 juillet derniers, ou encore Beyonce et Jay-Z, et Céline Dion en 2017.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages