Récupération de Donnèe
25.2 C
Nice
25 juillet 2024

Tourisme de masse : Des « pièges à touristes » géants installés à Nice, l’œuvre dénonciatrice du street artist Toolate à Nice

Eloïse Esmingeaud
Eloïse Esmingeaud
Journaliste pour Nice Premium depuis mars 2023

Derniers Articles

Pour s’opposer au tourisme de masse, le street artist Toolate propose une solution radicale : des pièges à touristes géants. Ces installations sont visibles dans des points stratégiques ultra-touristiques de Nice.

« J’aime bien mettre le doigt ou ça fait mal, l’humour noir est efficace pour attirer l’attention », confie le street-artist. Attirer l’attention, c’est un pari réussi pour Toolate. Il faut dire que ces tapettes à touristes géantes à la fois dérangeantes et amusantes, ne passent pas inaperçues. Que ce soit dans les ruelles du Vieux-Nice, sur la mythique Promenade des Anglais, ou sur les galets niçois face à la mer Méditerranée, elles attirent l’œil.

Elles tapent surtout dans l’œil des cibles du piège, les touristes, qu’il n’hésite pas à qualifier de « nuisibles » dans un tweet à l’humour décapant. Il faut dire que la stratégie est bien rodée. Sur son compte Instagram, il n’hésite d’ailleurs pas à partager son mode d’emploi pour « diminuer le nombre de touristes sur la Côte d’Azur », étape par étape, tout en second degré.

https://www.instagram.com/p/CuhHvRfrRJk/?utm_source=ig_web_copy_link&igshid=MzRlODBiNWFlZA==

Les lieux sont stratégiques. Et il est vrai que l’appât est tentant. Le traditionnel gruyère posé sur la tapette à souris est remplacé par une glace alléchante. La tapette, elle, est suffisamment grande pour capturer un humain. Une fois le « nuisible » capturé, le mystérieux anonyme invite à  » profiter d’une ville propre sans pollution et sans déchet ».

« Je me suis aperçu que les touristes pouvaient passer une heure dans une file d’attente pour acheter un cornet de glace. Je me suis dit qu’il serait facile de les capturer avec ce genre d’appât », explique l’artiste de rue. Et l’œuvre prend vie, car toute l’ironie de la situation, c’est que les touristes posent avec cette « Tourist trap ».

Dans sa ligne de mire : la « bombe climatique » que représenterait l’extension du Terminal 2

L’interaction avec le public est recherchée mais ce n’est pas le but premier de Toolate. Lui, souhaite avant tout faire passer un message, « faire se poser les vraies questions sur le fond du sujet », souligne l’auteur. Le fond du sujet, c’est le surtourisme et ses effets néfastes.

« Le tourisme de masse est un véritable problème dans notre région et pour ne pas arranger les choses, on prévoit une extension du Terminal 2« , se désole-t-il. « Ce projet est une bombe climatique, qui va aggraver les problèmes déjà existants concernant la pollution de l’air, mais aussi de la Méditerranée qui est la première victime. Sans parler de la surconsommation d’eau, ou encore des problèmes de logements pour les locaux… » , liste-t-il.

Au total, trois tapettes ont été réalisées par l’artiste. Elles bougent au gré de ses envies. Gardez l’œil ouvert, si vous longez la Côte d’Azur, car les installations devraient bientôt apparaître sur les côtes varoises.

 

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages