Récupération de Donnèe
29.1 C
Nice
24 juillet 2024

Rentrée scolaire : ce qu’il faut retenir du déplacement à Nice de Renaud Muselier

Eloïse Esmingeaud
Eloïse Esmingeaud
Journaliste pour Nice Premium depuis mars 2023

Derniers Articles

En ce 4 septembre, jour de rentrée scolaire, Renaud Muselier, président de la Région PACA était en déplacement à Nice pour l’inauguration de la demi-pension rénovée du lycée Les Eucalyptus.

L’heure de la rentrée a sonné pour les 195 000 lycéens de la région, un retour à l’école qui passe bien souvent par la case cantine. À Nice-Ouest, le lycée Les Eucalyptus, offre à ses 1 600 élèves un espace de restauration rénové et restructuré. Le campus a bénéficié de près de 3,8 millions d’euros de travaux financés par la région PACA.

L’opération de restructuration de la demi-pension sur l’ensemble du bâtiment a été inaugurée officiellement, ce 4 septembre, par Renaud Muselier, juste avant la pause-déjeuner. « Je suis heureux de voir que l’innovation est allée jusqu’au choix d’une nouvelle mise à disposition des repas. Le fameux self scramble, ce libre-service éclaté, qui casse enfin le linéaire ultra classique auquel nous sommes tant habitués », partage Renaud Muselier, président de la région PACA.

Renaud Muselier, président de la région PACA inaugure la demi-pension rénovée du lycée Les Eucalyptus à Nice-Ouest. ©Eloïse Esmingeaud

Un an et demi de travaux s’achèvent, de quoi offrir aux jeunes, un cadre de vie plus agréable dans lequel ils peuvent apprécier un repas à 3,80 euros. La pièce maîtresse de ce nouvel espace de restauration est un grand patio ombragé, arboré et équipé de tables et de chaises.

Inauguré en 1964, cet établissement notamment connu pour ses enseignements technologiques, avait déjà bénéficié de 50 millions d’euros d’investissement. Le chantier du lycée refait à neuf et étendu avait été livré en 2016. D’ici la fin de son mandat, Renaud Muselier, estime qu’un milliard d’euros sera encore injecté dans la réfection des lycées.

« Faire de la voie professionnelle un choix d’avenir »

Ce déplacement au sein de ce lycée, en cette matinée de rentrée scolaire marque aussi la volonté de la région de « mettre à l’honneur nos lycées professionnels ». Dans la région, un tiers des lycéens sont élèves de ces établissements. Les possibilités de se former professionnellement dans les lycées régionaux sont nombreuses. Il existe 221 diplômes, soit 83 CAP (certificat d’aptitude professionnelle), et 138 Bac professionnel.

La réforme de la voie professionnelle, présentée en mai dernier par Emmanuel Macron s’applique dès la rentrée. Son orientation principale est de faire « de la voie professionnelle un choix d’avenir » plutôt qu’une orientation subie. Pour cela, le gouvernement prévoit de consacrer un milliard d’euros chaque année dans les lycéens professionnels.

La grande nouveauté : gratifier les périodes de stage des lycéens, qu’ils soient en seconde, première ou terminal par une allocation. Une rémunération allant de 50 à 100 euros la semaine est prévue et devrait s’appliquer dès à présent.

« La liberté passe d’abord par la laïcité »

La protection de la laïcité était de tous les discours de rentrée, ce 4 septembre, aux « Eucas ». Renaud Muselier se range du côté du ministre de l’Éducation nationale, Gabriel Attal, qui a interdit le port de l’abaya au sein des écoles. Il souligne une « décision stricte et ferme » qui établit une directive claire là où les règles étaient « floues et vagues » et laissaient la responsabilité au chef d’établissement de décider du caractère ostentatoire des tenues portées par les élèves.

« L’abaya n’est pas une tenue traditionnelle, c’est une tenue traditionnelle en Arabie Saoudite, ça vient de là-bas. L’Islam de l’Arabie Saoudite, ce n’est pas tout à fait l’Islam français et donc la liberté passe d’abord par la laïcité », développe-t-il.

Alors qu’Eric Ciotti est favorable à l’instauration du port de l’uniforme dans les collèges et que Charles-Anges Ginésy annonce que le Conseil départemental se porte candidat pour expérimenter le port de la tenue scolaire unique dans tous les collèges maralpins, Renaud Muselier n’est pas tout à fait du même avis. Le président de la région parle plus de la mise en place d‘ »une tenue correcte » mais voit mal s’installer dans les écoles françaises un uniforme à l’image de ceux bien souvent portés dans les pays anglo-saxons. Sa vision d’une tenue correcte ressemblerait à un pantalon, « une jupe jusqu’au genou », pas de marque apparente, ni de survêtement de sport.

Améliorer le pouvoir d’achat des jeunes de leurs familles

Alors que Renaud Muselier vient d’annoncer un chèque énergie de 250 euros à destination de 100 000 familles, accessible « de façon très simple » dès le 15 septembre, le président de région revient également sur les offres disponibles pour les jeunes.

« Pour la rentrée, 500 € d’économie, c’est toujours intéressant ! » , tel est le slogan de la région PACA, destiné aux jeunes cette année. À travers plusieurs dispositifs mis en place par Renaud Muselier et son équipe, une aide d’un montant total de 500 euros peut être accordée, aux jeunes jusqu’à 26 ans.

Le « Pass Santé » est un dispositif qui peut permettre de réaliser jusqu’à 365 euros d’économies par le remboursement de contraceptifs comme de consultations médicales ou de consultations psychologiques, pour les jeunes âgés 15 à 26 ans. Les boursiers peuvent bénéficier de 100 euros supplémentaires, s’ils souscrivent à une mutuelle santé, c’est le « Pass Mutuelle ». Et la nouveauté de la rentrée : « e-coupon-vaccination » dédié à la vaccination contre le papillomavirus pour les filles comme pour les garçons.

Côté transport, Renaud Muselier est fier de la mise en place du « Pass Zou! ». À 90 euros par an, soit moins de 8 euros par mois, il permet aux jeunes jusqu’à 25 ans de se déplacer sur l’ensemble du territoire de la région, en car ou en train. « Bien sûr, on va au lycée avec le pass Zou! , bien sûr, on peut aller voir un match à Marseille, mais bien sûr aussi, on peut utiliser ce pass pour aller skier dans les Alpes-Maritimes. On a donc une cohérence d’aménagement du territoire au service des jeunes en passant par le respect environnemental qui nous permet de voir l’avenir avec une certaine sérénité », conclut-il.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages