Récupération de Donnèe
18.8 C
Nice
25 juin 2024

Pour la rentrée 2023, la ville de Nice reçoit la Marianne d’or

Delphine Rossignol
Delphine Rossignol
Journaliste pour Nice Premium depuis mai 2023.

Derniers Articles

La ville de Nice a obtenu la Marianne d’or ce lundi 4 septembre pour l’ensemble de ses actions citoyennes auprès de la jeunesse.

Surplombant le Vieux Nice, l’école du Château est un établissement emblématique de la scolarité niçoise. C’est aujourd’hui dans l’enceinte de celle-ci qu’Alain Trampoglieri, secrétaire général du concours a placé entre les mains du maire de Nice, Christian Estrosi, la fameuse Marianne d’or. La ville de Nice est donc à nouveau récompensée pour son programme éducatif territorial. En effet, déjà, en 2016, la capitale azuréenne avait reçu sa première Marianne d’or pour le précédente version du livret citoyen. Celui-ci avait été mis en place à la suite des attentats de 2015.

En 1983, pour répondre à un certain déficit en matière de pédagogie et d’instruction civique, deux élus créent le premier concours national de l’excellence dans l’exécution des mandats locaux : la Marianne d’or. Il s’agit d’Edgar Faure et d’Alain Trampoglieri. Ainsi, depuis 40 ans, des maires de tous les horizons politiques ont pu recevoir ce prix. La « Marianne d’or » est, de fait, un précieux label. 

La chaleur dans la cour de l’école a permis à Christian Estrosi de faire le lien avec sa politique de végétalisation des cours de récréation. Concernant l’école du Château, celle-ci bénéficiera du budget pour la végétalisation des cours d’écoles s’élevant à 500 000 euros par an. De plus, l’école du Château bénéficiera dès cette rentrée du programme 100% culture.

Vers un renforcement des mesures ?

La remise de ce prix a été pour Christian Estrosi l’occasion d’annoncer de nouvelles mesures dans le milieu scolaire. Ainsi, la rentrée 2023 se fait plus que jamais sous le signe de la « laïcité républicaine ». Dans un contexte où la laïcité dans les écoles est en débat et que l’État réfléchit à instaurer l’uniforme, la ville de Nice prône une politique particulièrement virulente contre les atteintes à la laïcité.

En plus d’un catalogue citoyen distribué chaque année aux élèves, un livret uniquement dédié à la laïcité leur sera remis le 9 décembre prochain, lors de la journée de la laïcité. Par ailleurs, la municipalité souhaite renforcer les activités mettant en avant les valeurs républicaines sur le temps méridien et sur les temps extrascolaires.

La ville de Nice souhaite aussi lutter contre le tabou de l’éducation à la laïcité et de ses atteintes. Pour ce faire, chaque agent sera sensibilisé sur les questions de laïcité et un réseau de référents laïcité va être créé. Enfin, la métropole s’attaque au milieu sportif qu’elle considère comme menacé d’entrisme.

Une citoyenneté validée par un « passeport citoyen »

Mis en place après les évènements de 2015, le « passeport citoyen » a été élaboré par la ville de Nice avec les services de l’Éducation Nationale. Ce dernier est un outil d’éveil à la citoyenneté unique en France. S’adressant aux élèves de l’école élémentaire, du CP au CM2, il se compose de différentes rubriques et quizz concernant la France, la République et ses symboles. Lorsque Christian Estrosi a voulu tester la pertinence de l’instruction civique de l’école du Château, il fut quelque peu heurté par une légère confusion.

« Qui est Marianne ? » a-t-il demandé aux élèves. « C’est celle qui a sauvé Nice ! » a répondu plein d’enthousiasme l’un deux. Si Christian Estrosi a admis que : « Catherine Ségurane, c’est un peu notre Marianne à nous ». Il a toutefois renouvelé sa demande. C’est ainsi qu’une petite fille a répondu d’une si délicate tournure : « Marianne, c’est celle qui protège les citoyens ».

L’école du Château a reçu, de façon inédite, une Marianne destinée aux écoles ! Christian Estrosi a tenu à confier la Marianne d’or à l’école. Le directeur de l’école a donc pu soulever fièrement ces deux bustes d’une Marianne, « protectrice des citoyens ». Pour clôturer cette remise des prix, les enfants ont fièrement chanté la Marseillaise suivie de l’incontournable, Nissa la Bella !

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages