Récupération de Donnèe
27.5 C
Nice
12 juillet 2024

Quand remonter les galets devient un jeu d’enfants

Derniers Articles

La mairie de Nice a installé un dispositif sur la plage Sainte-Hélène pour faciliter la remontée sur les galets. 

Ce lundi 17 juillet au matin, sur la plage de Sainte-Hélène, un dispositif a été inauguré dans le but de faciliter le retour sur le rivage pour les baigneurs. Il s’agit d’une corde d’aide à la sortie de l’eau. C’est déjà la quatrième corde de ce type installée à Nice. Satisfaits de cette initiative, les riverains souhaiteraient que cette solution soit pérenne. 

Pour Barbara Prot, conseillère municipale, et déléguée à la prévention et l’éducation à la santé, l’objectif est « d’amener à l’eau des personnes qui n’y vont jamais, qui ne profitent jamais de notre belle plage ». Les galets qui font pourtant le charme de Nice peuvent être un frein à la sortie d’eau.

« Nous nous sommes aperçus que beaucoup de Niçois n’osent pas se baigner et profiter de la Méditerranée à cause de nos galets qui roulent parfois sous nos pieds, c’est dommage qu’il y ait ce frein ». La corde offre une prise solide pour permettre une sortie en toute sécurité, sous la surveillance des maîtres-nageurs.

Quatre plages équipées 

Désormais, quatre plages niçoises sont équipées d’une corde. Il s’agit du Centenaire, de Blue Beach, des Ponchettes et de Sainte-Hélène. Le projet de Sainte-Hélène a été proposé par le comité du quartier à la mairie. Les résidents se félicitent de cette initiative et espèrent que d’autres plages de Nice suivront.

Malgré le succès de cette initiative, les riverains expriment leur déception quant à sa durée limitée. En effet, la corde d’assistance n’est prévue que pour une durée de deux mois. Les habitants et le comité du quartier souhaiteraient qu’elle reste en place plus longtemps.

« On a de très bonne relations avec la mairie. Elle nous a permis d’avoir cette corde. Normalement, la corde n’est là que pour deux mois mais on a demandé à pouvoir la maintenir plus longtemps », partage Patrick Lamole, président du Comité de quartier du Bas Fabron.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages