Récupération de Donnèe
18.4 C
Nice
6 avril 2024

Le nouvel an iranien célébré à Nice

Jeudi 28 mars 2024 à Nice a eu lieu la cérémonie du Nouvel An iranien pour la communauté iranienne des Alpes-Maritimes.

Cette cérémonie organisée par le département des Alpes-Maritimes s’est déroulée en présence d’Éric Ciotti et d’Alain Salimpour, président de l’Association Culturelle Franco Persane. Une fête qui est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité depuis 2016. Célébrer ce jeudi à Nice le jour de l’an persan démontre une forme d’opposition face au régime actuel en Iran.

Le régime religieux des mollahs a installé un climat d’oppression notamment pour la population féminine. Elles ont l’interdiction de se déplacer sans l’accord d’une figure masculine, elles n’ont pas accès aux études supérieures, et l’obligation du port du voile obligatoire. “Demain il ne sera pas trop tard pour que nous puissions célébrer le jour de l’an persan en Iran sans être persécuter par ceux qui sont contre la devise: Femme, Vie, Liberté”, affirme le député iranien, Abdollah acclamé par le public.

“Un jour qui nous rappelle la grandeur de la civilisation perse, ce qu’elle a apporté de lumière à l’humanité”, déclare Eric Ciotti face à l’oppression subie aujourd’hui pour le peuple iranien. En Iran il y a quatre grandes fêtes qui coïncident avec les quatre saisons, au début du printemps, le début de l’été, le début de l’automne et le début de l’hiver. “Cela fait 45 ans qu’on essaye d’empêcher cette fête iranienne et de pousser au deuil au lieu de la joie”, déclare Alan Salimpour, président de l’association Culturelle Franco Persane.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe