Récupération de Donnèe
16.1 C
Nice
5 avril 2024

La protection de la mer une problématique importante

Ce mercredi 13 mars a eu lieu au Centre Universitaire Méditerranéen un grand débat dont le sujet était la protection de la mer. Un sujet très important qui mérite d’être développé.

Le but de cet évènement est de permettre à tous de participer à l’élaboration de décisions qui vont avoir un impact sur l’environnement. L’état a donc saisi la commission nationale du débat public afin de revoir les décisions stratégiques pour la mer et le littoral. L’idée est donc que chaque personne présente puisse faire des propositions et donner son avis. Le défi actuel est trouvé des solutions pour améliorer la situation et l’état de la mer qui s’est beaucoup dégradé au fil du temps.

La question peut être douloureuse, car on peut nous demander de changer des habitudes déjà bien implantées dans l’inconscient collectif. Cela voudra sans doute dire un changement de mode de vie sur les littoraux comme en mer. C’est donc le renforcement de la bio diversité qui est priorisée et qui fait partie des axes principaux sur lesquels cette base la reconstruction de notre mer. Mais s’il y a bien une chose à retenir que la partie n’est pas perdue.

Quel avenir pour notre mer ?

Plusieurs questions ont étaient soulevé:

Comment renforcer la qualité de l’environnement de la mer et de l’océan ?

Comment protéger les écosystèmes de nos côtes et préserver la biodiversité
marine ?

Comment partager cet espace ?

Quelle cohabitation des activités humaines en mer et quelles évolutions de ces activités ?

Faut-il développer l’éolien en mer ? Et si oui, à quel endroit et quelles conditions ?

L’évènement mettait en scène 2 ateliers, tout le monde était invité à participer. Le premier atelier portait sur « Comment renforcer la protection de la biodiversité en mer ? Dans quelles zones, avec quels moyens ?« . Le deuxième soulevait le sujet du loisir, du tourisme et de la plaisance et se posait la question de « la Méditerranée peut-elle survivre à ces pressions qui augmentent ? À quelles conditions ?« . Tout le monde était donc invité à débattre sur ces sujets lors de ces 2 ateliers.

Un mot sur l’éolien

L’accent a aussi été mis sur l’éolien en mer, un sujet qui porte à réflexion. C’est un moyen de se dégager des énergies fossiles qui sont très présentes en France à auteur de 60%. Elles sont la cause du dérèglement climatique qui frappe notre environnement, c’est pourquoi l’urgence de s’en extraire est tout à fait d’actualité. L’arrivée de l’électrique nous poussera à trouver des solutions pour satisfaire ce besoin. L’objectif est donc, d’ici 2050, de réduire de 50% notre consommation d’énergie fossile et de les remplacer par de l’énergie décarbonée.

L’éolien en mer pourra représenter d’ici 20 ans un quart de toute la production d’électricité en France. L’ambition finale est celle de déployer 45 GW d’éolien en mer, ce qui est colossal et permettra de couvrir un grand nombre de besoins énergétiques. La méditerranée quant à elle, d’ici 2050, pourra représenter à elle-même 10% des besoins nationaux.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe