Récupération de Donnèe
21.3 C
Nice
17 juin 2024

Israël : Le Département 06 rend hommage aux victimes et demande la libération des otages

Une semaine après le rassemblement contre l’antisémitisme, le département a organisé une cérémonie solennelle en hommage aux victimes de l’attentat perpétré en Israël et pour la libération des otages.

Ce dimanche 19 novembre, au CADAM de Nice, le département des Alpes-Maritimes a réaffirmé son soutien sans faille aux victimes de l’attentat du 7 octobre dernier. Les intervenants ont rendu hommage aux victimes et ont ordonné la libération « immédiate et sans condition » des otages détenus par le Hamas. En amont des discours des représentants, un visuel rendant hommage aux quarante français tués lors de cet attentat a été dévoilé. Composé des portraits des victimes, cette mosaïque funeste reflète l’atrocité des évènements.

Les mots utilisés ont été forts, à l’image des crimes commis lors de l’attentat du 7 octobre dernier. Charles Ange Ginésy a tenu à relater cette « violence aveugle et innommable ». Le Président du conseil général des Alpes-Maritimes fustige « le Hamas a crucifié la paix« . Une vive émotion caractérisait le propos. Il a notamment souhaité mettre en écho les attentats connus en France avec celui perpétré en Israël.

Charles Ange Ginésy a réaffirmé son soutien aux huit otages détenus par le Hamas. Il déclare : « Nous sommes avec eux.« . À l’occasion de cette cérémonie, la façade du bâtiment des archives départementales a arboré une bâche univoque. Il est inscrit : « Luttons contre le terrorisme. Libérez les otages ! ».

crédit : Delphine Rossignol

Un contexte national qui inquiète

Franck Israël, président du Consistoire régional Côte d’Azur-Corse, s’est dit inquiet de la montée des actes antisémites en France. Il déplore les dangers d’une « banalisation du pire« . Les réseaux sociaux étaient dans le viseur. Franck Israël a en effet pointé du doigt des « influenceurs » qui diffuseraient des propos inacceptables. Enfin, ce dernier souligne l’importance de faire place aux actes. Il sollicite, à l’instar d’Éric Ciotti, un hommage au niveau national. Jérôme Culioli, président du CRIF Sud-Est s’est également exprimé en insistant sur la nécessité de lutter contre le terrorisme.

Enfin, le député Éric Ciotti a déclaré pour conclure que « ce moment est important pour que l’oubli et l’indifférence ne nous menacent pas. » Il a, à nouveau, soutenu la nécessité d’un hommage au niveau national pour les victimes de l’attentat. Cette cérémonie solennelle s’est terminée dans un climat d’émotions intenses. Malgré ce contexte des plus difficiles, les intervenants ont insisté sur la nécessité de ne pas assombrir les quelques lueurs d’espoir.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe