Récupération de Donnèe
17 C
Nice
6 avril 2024

Cantonales 2011 : Les appels aux urnes des candidats niçois

Nice Premium, dans son esprit de site d’information indépendant et participatif, publie à l’occasion du 2ème tour des élections cantonales 2011 les appels au vote que les candidats engagés ont voulu lui faire parvenir. Cela dans le souci de donner la parole à tous/toutes ceux/celles qui nous la demandent.


Jacques Victor (3ème canton de Nice)

L’esprit civique et républicain doit se manifester sans ambigüités dimanche prochain pour conserver dans cette ville un espace de RÉSISTANCE, DE LIBERTÉ ET DE DÉMOCRATIE

Les valeurs de LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE, doivent nous rassembler pour nous opposer à toutes les idées et pratiques d’intolérance et de discrimination dans nos quartiers où, en leur temps, des hommes comme Monseigneur DAUMAS et Virgile BAREL ont su cheminer côte à côte, pour défendre ces valeurs.
Je tiens en premier lieu à remercier tous les électeurs qui se sont exprimés, et bien sûr ceux qui m’ont accordé leur confiance, car l’acte de vote est un gage de démocratie.

Un des enseignements majeur de ce scrutin, bien que notre canton soit celui de Nice qui ait le plus voté, est un taux de participation encore trop faible. En me plaçant en tête de ce 1er tour des élections cantonales (31,68%) vous avez très clairement manifesté votre mécontentement face à la politique gouvernementale qui casse toutes les conquêtes sociales (retraite à 60 ans, sécurité sociale, services publics, …), qui sacrifie nos enfants en réduisant les moyens pour l’Éducation Nationale, qui traite la santé comme une marchandise au détriment des personnels et des patients et ne trouve comme seule échappatoire que de dresser les citoyens les uns contre les autres en agitant les peurs.

Si le mépris généralisé et le climat monarchique actuel exaspèrent et révoltent à juste titre toutes les générations, il faut plus que jamais rejeter les impasses de la haine et de l’exclusion.
Une très large majorité des votants du 1er tour refusent cette démagogie haineuse du Front National. Dans notre canton, aux traditions de résistance, tous les républicains doivent se mobiliser pour confirmer un élu utile, parce que proche des habitants, et fidèle aux valeurs de notre République.


Patrick Mottard (5ème canton de Nice)

Chère Madame, Cher Monsieur, En me portant en tête du scrutin dès le premier tour, vous avez reconnu, et j’en suis très sincèrement touché, mon travail d’élu de proximité et de représentant, vigilant mais toujours constructif, du Département.

Parce que vous étiez en colère contre le gouvernement et ses supports locaux, vous avez sanctionné la représentante de l’UMP en l’empêchant d’être présente au second tour.

Dimanche prochain, la situation sera donc inédite dans le 5e canton puisque qu’il y aura un duel entre moi-même, représentant du Parti Radical de Gauche, et le Front National. Je suis parmi ceux qui, au sein d’une grande formation politique puis en créant ma propre association « Gauche Autrement », ont toujours milité pour que les pratiques politiques sclérosées, et trop souvent déconnectées de la réalité sociale quotidienne, soient renouvelées. Mais ce combat-là allait dans le sens de l’exigence républicaine (refus de la professionnalisation de la politique, du cumul des mandats, promotion de l’instruction civique, développement de l’éducation populaire…), jamais en flattant les instincts les moins nobles car, en matière de démagogie, si les allers sont simples, les retours sont souvent compliqués et bien souvent impossibles.

Ainsi, aujourd’hui, dans le 5e canton, le choix du 2e tour est simple. Fils et petit-fils de déportés, citoyen engagé, enseignant, élu local, je me suis toujours fait une certaine idée de la République, libre, ouverte et fraternelle, même si j’ai conscience que pour mériter tout cela, elle doit être aussi plus équitable. Si je reste le représentant du 5e canton, c’est à la mise en oeuvre concrète de cette justice que je continuerai à veiller au sein de nos quartiers et au Conseil général dont la compétence principale est précisément la Solidarité.
A l’inverse, que pourra faire pour vous mon opposant, isolé par son discours, sans programme et sans solutions véritables ?
Aussi, même si nos choix politiques ne sont pas toujours les mêmes, mais parce que vous me connaissez bien, parce que vous appréciez mes valeurs, mon pragmatisme et mon efficacité, je ne doute pas qu’en m’accordant vos suffrages le 27 mars, vous ferez le seul choix responsable.

Niçoises et Niçois de notre cher 5e canton, ce choix, courageux, libre et serein, me permettra de vous représenter toutes et tous, sans aucun sectarisme, au sein de l’assemblée départementale. Je continuerai à y mériter votre confiance.


Olivier Bettati (8ème canton)

Aujourd’hui, pour être efficace, il faut appartenir aux différentes institutions, afin de pouvoir bénéficier de toutes les aides possibles. C’est dans cet esprit, que j’ai inscrit mon action aux côtés du Président du Conseil Général, Eric CIOTTI et du Député Maire de Nice, Christian ESTROSI, Président de la Communauté Urbaine.

Vous le savez, pour moi, le mandat de Conseiller Général est
celui de la proximité. J’ai pu rencontré beaucoup d’entre vous au cours des réunions de Comité de Quartier, lors de mes permanences, tous les mercredis, dans nos mairies annexes et bien sûr, à l’occasion des très nombreuses manifestations, comme concours sportifs, assemblées générales de nos associations, kermesses, remises de médailles, ou bien sûr fêtes de quartiers, comme le Carnaval Rue de France, la Fête de la Châtaigne, Place des Palais
des Arts ou encore la crèche géante sur le Plateau du Piol. Ces manifestations, comme ces travaux ont toujours été réalisés en étroite collaboration avec vos Comités de Quartier, vos associations culturelles, sportives, ou de commerçants. J’ai la certitude qu’une action efficace doit être menée en collaboration avec tous les acteurs associatifs ou économiques des quartiers où elles est initiée.

Aujourd’hui, à l’occasion de ces élections cantonales, il vous faudra choisir celle ou celui qui sera votre interlocuteur quotidien.Tous les présidents de ces associations oeuvrant dans nos quartiers ont souhaité, eu égard au travail accompli ensemble, m’apporter leur soutien et vous appellent à voter pour moi, même si tous ne partagent pas mes convictions politiques. «Dépasser les clivages politiques est peut être finalement la meilleure définition d’un élu de proximité » me disait l’un d’entre eux.

Bien sûr, nous avons encore d’innombrables projets à réaliser : continuer la requalification du Boulevard Gambetta, de la Place Franklin, ou encore la création
de nouvelles crèches ne sont qu’une partie de ces projets que je veux porter avec et pour vous.
Mais, il y en a un pour moi qui est primordial, c’est celui de
la sécurité qui pourtant ne devrait relever que de l’Etat. Devant l’ampleur du problème, c’est à nous, élus locaux, de venir désormais se substituer, pour partie, à l’Etat.
Ce système, pour être totalement efficace, va s’accompagner d’une réorganisation de notre police municipale avec notamment, la mise en place d’une équipe d’ilotage présente, en permanence dans notre quartier.

C’est l’un des objectifs prioritaires de ce prochain mandat.
Pour être efficace, il faut être dans la majorité ; pour promettre l’avenir, il faut avoir commencé à le construire.
Voilà pourquoi, je sollicite à nouveau votre vote et votre confiance.
Pour, qu’après le 27 mars, nous continuons, ensemble, à imaginer demain


Paul Cuturello (14è canton)

Je vous remercie vivement de la confiance que vous m’avez témoignée en me qualifiant pour le second tour de l’élection cantonale qui aura lieu dimanche prochain 27 mars. En me plaçant à seulement 90 voix de la candidate UMP vous mettez la victoire à notre portée.

Dimanche 27 mars vous aurez le pouvoir de sanctionner Nicolas Sarkozy qui dévaste notre République, qui détruit notre modèle social avec la réforme injuste des retraites et qui favorise toujours les plus fortunés au détriment des plus modestes. Vous avez la possibilité de dire stop à la baisse du pouvoir d’achat, à l’augmentation du chômage, au déremboursement des médicaments.

Dimanche 27 mars vous aurez le pouvoir de dire stop à Christian
Estrosi qui, avec son clan, veut accaparer tous les pouvoirs. Vous aurez la possibilité de stopper la mise en place d’un système détestable qui veut soumettre, voire supprimer tous les contre-pouvoirs, et faire main basse sur la ville.

Système incarné par la candidate UMP dont le double langage assure
quelques locataires de belles promesses mais laisse tous les autres désemparés et sans réponse face à la désastreuse gestion de
Côte d’Azur Habitat symbolisée par les hausses continuelles des
charges locatives.

Je vous appelle donc à vous mobiliser contre la mise en place du système Estrosi, et à rejeter les projets démesurés et toujours coûteux qu’il veut imposer.

Je vous propose au contraire de construire avec vous et pour vous, un
autre avenir, fondé sur un aménagement maîtrisé et soutenable, à dimension humaine, réellement respectueux de
l’environnement, au bénéfice des actuels habitants.
Dimanche 27 mars je vous propose de continuer ensemble à défendre nos
quartiers, à agir pour que le tramway vienne à l’Ouest au plus vite, que le
tunnel de sortie de la voie rapide soit raccordé directement à l’autoroute, qu’un plan d’urgence de logements sociaux soit lancé.
Près de deux électeurs sur trois (61,8%) n’ont pas voté dimanche
dernier, cette très forte abstention a favorisé l’UMP. Face aux moyens exceptionnels déployés par l’UMP il faut une mobilisation exceptionnelle.

J’en appelle donc à vous pour que vous preniez une part active dans
ce combat décisif en votant et en faisant voter le 27 mars.
Tous ensemble écartons la candidate du système Estrosi-UMP.
Faisons le choix de l’indépendance, de l’intégrité, et de la solidarité.


Benoît Kandel (UMP 12ème canton)

Dimanche dernier, alors que huit candidats étaient en lice, vous avez décidé de nous placer en tête du 1er tour des élections cantonales. Denise FABRE et moi-même vous adressons nos plus vifs remerciements pour la confiance que vous nous avez ainsi démontrée. Dimanche prochain, 27 mars, il s’agira pour vous de choisir le candidat qui, dès le lendemain, assurera la défense de vos intérêts et construira l’avenir du 12 ème canton.

Grâce aux nombreux projets que j’ai déjà concrétisés depuis mon élection en mai 2009, vous avez pu constater que j’ai agi efficacement et rapidement. En décidant de me confier un nouveau mandat de conseiller général, vous conserverez un élu proche de vous, attentif à vos préoccupations et seul réellement capable de faire aboutir les projets du canton.

Pour ce second mandat, mes priorités d’action sont clairement le logement, l’emploi, l’amélioration des transports (dont le tunnel de Villefranche), la livraison de nouveaux équipements collectifs et avant tout, la sécurité.

Sur ce sujet, je continuerai l’action déterminée que j’ai entreprise depuis 2008 :

  • En déployant de nouveaux policiers municipaux sur le canton,
  • En ouvrant un nouveau poste de police municipale,
  • En installant des caméras supplémentaires,
  • En créant avec vous de nouveaux réseaux de « voisins vigilants »,
  • En continuant à me battre en faveur d’un abaissement de la majorité pénale à 16 ans.

La sécurité est un sujet sérieux, qui doit être traité sans surenchère ni démagogie mais avec compétence et détermination. Mon expérience professionnelle me rend totalement crédible dans ce domaine.

En votant pour moi le 27 mars, vous élirez un conseiller général qui continuera à travailler chaque jour au renforcement de votre protection et de votre sécurité et à l’amélioration de votre bien-être.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe