Récupération de Donnèe
13.9 C
Nice
17 avril 2024

Montpellier HSC – OGC Nice (2-1) : Une courte défaite et une chute au classement

Derniers Articles

L’OGC Nice s’incline 2-1 sur la pelouse de Montpellier après avoir pourtant mené au score. Le cinquième match sans victoire des Aiglons fait plonger l’équipe au classement qui pointe désormais à la 13e place. La zone rouge n’est plus très loin et c’est un nouveau déplacement qui se profile samedi prochain à Bastia.


Ce Gym ne prend pas beaucoup de points depuis début février et commence à inquiéter. En cause, une inefficacité chronique qui plombe les matches des hommes de Claude Puel. Le matelas du mois de janvier, au classement, s’est effrité et Nice regarde réellement vers le bas. Avec 34 points, le maintien n’est pas assuré. Autant dire que les prochaines rencontres à Bastia et Guingamp sont des tournants. Objectif : y ramener des points.

Les premières minutes sont clairement à l’avantage des hommes de Rolland Courbis qui imposent une pression à des Niçois fébriles. La première occasion franche, est pourtant azuréenne. La frappe de Carlos Eduardo est limpide mais le portier montpelliérain, Jourdren, s’interpose (0-0, 7e). Dans la foulée de cette action, le centre d’Amavi trouve la tête de Plea qui oblige le gardien à une parade pour sauver son équipe (0-0, 9e). Les contacts sont nombreux et rugueux à l’image de la grosse semelle de Carlos Eduardo sur Congré. Le milieu de terrain brésilien méritait rouge, il s’en sort avec un carton jaune.

Plus rien jusqu’à la 33e minute. La combinaison Amavi-Hult, côté gauche, fonctionne à merveille. Le Suédois entre dans la surface et est bousculé par Deplagne. Monsieur Buquet désigne le point de penalty. Sévère. Eric Bauthéac prend à contre-pied Jourdren et met fin à une série de 6h50 sans marquer (0-1, 34e). Mais en toute fin de première mi-temps, au plus mauvais des moments, Nice craque. La relance d’Amavi est trop courte, Dabo, oublié dans le dos de la défense en profite et vient fusiller Mouez Hassen (1-1, 44e). Dur pour les têtes.

« Au début du match, on n’était pas concentrés, on s’est fait surprendre sans être sanctionnés. On réagit en se procurant de belles occasions et on ouvre le score. C’est vraiment dommage d’encaisser ce but avant la mi-temps (Dabo à la 44e). C’était évitable. Il y a des choses à ne pas faire, on va tâcher de travailler cela à l’entraînement dans la semaine » détaille Romain Genevois.

La reprise est toute aussi intéressante avec du jeu des deux côtés, des intentions sur une pelouse en excellent état. Sur la première action chaude, Jordan Amavi semble bousculer dans la surface mais le trio arbitral ne bronche pas (1-1, 47e). Côté Montpelliérain, le duo Sanson-Mounier fait des dégâts et rapprochent leur équipe des cages de Mouez Hassen. Une action bien menée par les Héraultais met à mal la défense niçoise. Camara se faufile entre les défenseurs rouge et noir, bute sur le gardien niçois mais la défense, passive, oublie Lucas Barrios qui, d’un plat du pied, donne l’avantage à Montpellier (2-1, 66e). Le dernier quart d’heure est totalement à l’avantage du MHSC qui aurait pu aggraver la marque sans des arrêts décisifs de Hassen et des bons retours de la charnière centrale Diawara-Genevois.

Nice est désormais 13e au classement avec cinq points d’avance sur Toulouse, 18e et premier non-relégable. Dans le même temps, Nantes, huitième n’est qu’à deux points. Alors, tout peut aller très vite. Dans une semaine c’est « derby » à Bastia et on se souvient tous du scénario du match aller…

Crédit photo : OGC Nice Médias

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages