Récupération de Donnèe
28.3 C
Nice
21 juillet 2024

Ramdam : c’est quoi ce concept original bar store expo-musique ?

Derniers Articles

Ramdam, musique, expo, bar… Inauguré vendredi 5 juillet avec Christian Estrosi, découvrez ce bar original LGBTQIA+ friendly situé dans le quartier du port à Nice.

Le Ramdam, c’est avant tout un lieu de rencontres et d’art. Robert et Raphaël Bellon en sont les propriétaires. Mariés depuis 23 ans, ce projet dans le quartier du port regroupe leur point commun : l’art. « Notre vie est animée par notre passion pour l’art sous toutes ses formes : sculpture, peinture, photographie, écriture, stylisme« , détaille Robert.

Ainsi, le Ramdam serait une adresse unique en son genre en France, mais aussi à l’étranger, en témoignent les commentaires des touristes, expliquent fièrement les deux amoureux.

« Quand on entend qu’un bar expose, on s’imagine des oeuvres là où les gens consomment. Nous, nous avons une salle entière dédiée à l’exposition« , se félicite Raphaël.

À l’origine, le couple souhaitait racheter le Malabar. Finalement, après deux ans de réflexion : le Ramdam prend vie. C’est un nouvel univers pop. Les murs sont colorés, peints, agencés dans un design flamboyant.

Le Ramdam est un bar LBTQIA+ friendly ouvert aux hétérosexuels. Crédit : NRG

Avec un DJ set, des cocktails, des expositions renouvelées, et des rencontres comme Jean-Paul Cluzel, Christian Lacroix, Philippe Joanny… Le Ramdam propose un monde décalé, où des opportunités se crées. Notamment via les rencontres organisées qui permettent de partager « l’expérience de quelqu’un qui peut nous éclairer sur son parcours de vie« . Mais aussi via l’art.

L’artiste Eros expose au Ramdam

Eros est le quatrième artiste à présenter son travail dans ce bar, il en est fier. Et pour cause ! Il en est aussi le barman. Cet Arménien au parcours de vie difficile, stigmatisé dans son propre pays, a rapidement fait partie du projet Ramdam : « C’était comme un rêve. Quand j’ai rencontré Robert et Raphaël, ils m’ont dit que je ferai mon expo dans leur bar« , se remémore-t-il, ému.

Quelques oeuvres qui retracent sa personnalité, certaines sont âgées de 12 ans, au gré de jeux d’ombre, de lumière. « Dans ces moments-là, où j’étais seul, dessiner c’était comme voir un psy« , conclut-il.

Eros expose plusieurs de ses oeuvres au Ramdam. Crédit : NRG

Cette adresse est l’occasion de « découvrir des expositions intéressantes dans un endroit dans lequel on se sent bien« , explique Fréderic Malvetti, un habitué. Si « on ne va pas forcément adhérer à chaque fois« , on peut finir agréablement surpris par un talent, « c‘est ce qui se passe avec le travail d’Eros« , ajoute-t-il.

Le Ramdam se situe 3 rue Lascaris, à Nice.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages