Récupération de Donnèe
24.2 C
Nice
29 juin 2024

Qui est Benoît Kandel, nouveau chef de fil du RN à Nice ?

Le Rassemblement National a présenté son nouveau responsable niçois lors d’une assemblée, ce 23 juin. Benoît Kandel hérite de ce poste vacant depuis quelques mois.

Ancien estrosiste, Benoît Kandel navigue en politique, toujours le cap à droite. Ce 23 juin, l’ancien colonel de gendarmerie a été désigné responsable du parti du Rassemblement National sur la commune. Dans un premier temps, il souhaite « restructurer et réorganiser » le parti notamment en vue des élections européennes, a-t-il confié sur BFMTV. L’homme de 62 ans n’ambitionne pas, à ce jour, de se porter candidat pour les échéances électorales à venir, mais de réimposer son parti dans le paysage politique local.

Son équipe « pratiquement au complet » comprend son premier adjoint qui a lui aussi été désigné. Il s’agit de Thierry Ferrand, entrepreneur niçois qui avait été investi brièvement comme candidat RN lors des élections législatives de 2022.

De Christian Estrosi…

Le colonel en retraite a quitté l’armée pour la politique. Il a commencé cette carrière aux côtés de Christian Estrosi, dont il a été le premier adjoint, pendant son premier mandat, de 2008 à 2013. L’histoire entre les deux hommes politiques s’était mal fini. Il avait été privé de ses délégations par la municipalité, car il était alors impliqué dans l’affaire Semiacs. Mis en examen pour 17 chefs d’accusation, la justice prononce un non-lieu à son encontre, cinq ans après.

Juste après son limogeage de la majorité municipale, il est exclu de l’UMP pour suspicion de rapprochement avec le Front National de Marine Le Pen. En 2014, il a été élu conseiller municipal divers droite (DVD), il est alors dans l’opposition face à son ancien patron. C’est alors en 2020, qu’il se présente contre le maire sortant aux élections municipales en tête de liste tête du Centre national des indépendants et paysans (CNIP).

…à Éric Zemmour jusqu’au Rassemblement National

En 2021, il devait être tête de liste Debout la France pour les élections régionales. Il s’était vite retiré notamment pour des raisons professionnelles et des désaccords politiques de fond avec la campagne de Nicolas Dupont-Aignan.

Le 15 février 2022, il rejoint officiellement la campagne d’Eric Zemmour et devient patron du département du mouvement du polémiste. Il appelle même Éric Ciotti à le rejoindre et à adhérer comme lui au jeune parti Reconquête!. Il quitte ses fonctions, le 22 mars, lors de l’arrivée de Philippe Vardon. Une recrue qu’il ne tolère pas et dont il refusait l’adhésion au parti zemmouriste.

En claquant la porte de Reconquête, il rejoint le Rassemblement National, et fait alors le parcours inverse de Philippe Vardon. La nomination de Benoît Kandel indigne Reconquête 06 qui dénonce un choix « désastreux » et « scandaleux ». Dans un communiqué de presse, le conseiller municipal Jean Mouchebœuf déclare : « À Nice, le RN sera donc passé en un an d’un Philippe Vardon ayant fait condamner à deux reprises la municipalité Estrosi pour ses compromissions avec les islamistes à un Benoît Kandel issu de ce système et ayant été l’un des acteurs de ces compromissions. »

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe