Récupération de Donnèe
9.2 C
Nice
26 février 2024

Prières présumées dans des écoles niçoises : de simples jeux d’enfants ? 

Derniers Articles

Depuis plusieurs mois, certains cas relatant des prières musulmanes organisées au sein d’établissements primaires azuréens font polémiques. Le 13 novembre dernier, trois élèves de CE2 auraient prié dans l’enceinte de leur école… Mais quand est-il vraiment ? 

Vous avez sûrement dû en entendre parler. Après l’affaire, une nouvelle atteinte à la laïcité avait été déplorée par Christian Estrosi et la Rectrice de l’Académie de Nice, convoquant d’ailleurs les parents dans la foulée. Les faits concerneraient trois élèves de CE2 à l’école Pierre-Merle. Selon Nice-Matin, qui s’appuie sur plusieurs sources, en guise de prière il aurait en fait été question d’un simple « jeu d’enfants » de 8 ans pour se faire peur… n’ayant absolument rien à voir avec la religion.

« Il apparaît clairement que les cellules familiales n’ont démontré aucune volonté d’enfreindre les principes de laïcité et de la République » 

Christian Estrosi

Avérées ou non, les accusations autour de ces trois enfants ont débouché sur une convocation en mairie pour les familles. Des rencontres individuelles durant lesquelles tout se serait bien déroulé. « Je tiens à remercier les parents présents et saluer l’esprit de responsabilité. Il apparaît clairement que les cellules familiales n’ont démontré aucune volonté d’enfreindre les principes de laïcité et de la République », a réagi Christian Estrosi dans un communiqué. 

La ville donne des explications 

Adjoint délégué à l’Education à la mairie, Jean-Luc Gagliolo rappelait en début de semaine que : « tous les signalements doivent être pris au sérieux. Il n’y a pas lieu a priori de remettre en doute le signalement des professionnels de l’enfance, ni même de contester la procédure de rencontre des familles que nous avons souhaitée avec l’Éducation nationale. Sans pour autant dramatiser si d’autres signalements avaient lieu, nous maintiendrions cette procédure ». 

En outre, la mairie précise que « les agents municipaux et le rectorat ont confirmé des gestes qui pouvaient s’apparenter à des atteintes à la laïcité. La ville de Nice et le rectorat restent vigilants et chercheront toujours à comprendre, lorsqu’un signalement est établi. Plusieurs signalements ont été reçus la semaine dernière. Les parents sont systématiquement reçus ».

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages