Récupération de Donnèe
25.6 C
Nice
19 juillet 2024

Prière dans une école niçoise, Christian Estrosi dénonce une nouvelle atteinte à la laïcité

Eloïse Esmingeaud
Eloïse Esmingeaud
Journaliste pour Nice Premium depuis mars 2023

Derniers Articles

Deux élèves ont organisé une prière dans l’enceinte de leur école à Nice, ce lundi 13 novembre. Christian Estrosi et la Rectrice de l’Académie de Nice convoquent les parents.

Ce 13 novembre, deux élèves de CE2 d’une école de Nice ont prié dans l’enceinte de leur établissement. Christian Estrosi, maire de Nice et Natacha Chicot, Rectrice de l’Académie de Nice ont été informés du fait dans la journée.

Christian Estrosi et Natacha Chicot dénoncent tous deux une atteinte à la laïcité et rappellent : « Le principe de laïcité est un principe de la République qui ne peut en aucun cas être contesté. Il s’impose à tous, dans toutes nos écoles publiques, sur le temps de classe comme sur le temps périscolaire. Nous ne laisserons rien passer. Notre République laïque que nous défendons et en laquelle nous croyons est notre socle collectif. »

Le maire de Nice n’a pas tardé à demander à Jean-Luc Gagliolo, adjoint délégué à l’Éducation, et Natacha Chicot à la directrice de l’école, « de convoquer et recevoir sans délai les parents des élèves concernés pour rappeler les principes fondamentaux de la laïcité« .

La ville de Nice s’engage à défendre la laïcité

L’édile niçois a réaffirmé sa position extrêmement ferme envers toute atteinte à la laïcité sur son compte X (anciennement Twitter). « Notre devoir est de ne jamais laisser passer ces comportements », a-t-il écrit.

En Conseil municipal, le 7 novembre dernier, l’école a été au centre de nombreuses délibérations. Un plan d’action comportant une série de onze mesures visant à lutter contre les atteintes à la laïcité a été adopté.

Celui-ci a été réalisé « en partenariat avec l’Inspection académique ». Il comporte notamment le développement de sessions de formation sur le respect du principe de laïcité à destination des agents du service public, le développement des activités sur le temps méridien, par des intervenants, sous la coordination du référent laïcité et l’édition d’un livret laïcité pour les élèves des écoles niçoises.

Anthony Borré, le premier adjoint, délégué à la Sécurité avait souligné que Nice était la ville de France qui faisait « le plus de signalements sur des dérives, que ce soit sur des atteintes à la laïcité ou d’autres dérives religieuses« .

Des faits qui se répétent

Ce n’est pas une situation inédite, à Nice des signalements pour des prières musulmanes dans trois écoles de la ville par des élèves de CM1-CM2 avaient eu lieu en juin dernier. Christian Estrosi avait alors alerté la Première ministre, Elisabeth Borne.

Dans une déclaration commune avec Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, il disait : « De tels faits sont intolérables dans l’École de la République et doivent faire l’objet d’une réponse ferme, collective et résolue. L’École de la République est un sanctuaire pour tous nos enfants, il est de notre devoir de la protéger de tout entrisme religieux« .

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages