Récupération de Donnèe
18.8 C
Nice
25 juin 2024

Nice a paraphé le programme national de requalification des quartiers anciens dégradés pour rénover le centre-ville

Derniers Articles

Vendredi dernier, Benoist Apparu, Secrétaire d’État chargé du logement était en visite à Nice. Ce déplacement a permis la signature du PNRQAD (programme national de requalification des quartiers anciens dégradés) concernant le centre-ville niçois.


trachel.jpg Le centre-ville niçois va faire peau neuve. À l’instar des quartiers de l’Ariane, Pasteur ou des Moulins, le centre-ville va, lui aussi, faire l’objet d’une rénovation. Plus précisément, ce sont les quartiers Vernier, Notre-Dame et Thiers qui vont en profiter. Le programme concernant ces quartiers s’appliquera sur cinq à sept ans (2011-2017). Pour répondre aux critères de ce plan, les quartiers doivent présenter soit une concentration d’habitat indigne et une situation économique et sociale des habitants particulièrement difficile. Soit une part élevée d’habitat dégradé vacant et un déséquilibre important entre l’offre et la demande de logements. Le quartier Notre-Dame, situé en centre-ville, concentre ces problématiques, surtout le point soulignant la vétusté de l’habitat.

Que peut-on attendre de ce programme ?

Ce programme aura pour but de « redorer le blason » du centre-ville qui a perdu de sa superbe ces dernières années. Certains aménagements ont d’ores et déjà pu être constatés. Des bâtiments à l’abandon ont été totalement transformés. Aujourd’hui ces immeubles accueillent des personnes en difficulté pour se loger. Il y a une maison relais et accueil pour les travailleurs pauvres rue Abbé-Grégoire, un centre d’hébergement d’urgence rue Trachel et les hôtels remeublés dans la rue de Belgique. Toutes ces modifications font partie du programme qui a donc pour objectif de diversifier et améliorer l’offre de l’habitat, désenclaver le quartier et requalifier l’espace public, réinvestir le tissu urbain pour lutter contre les phénomènes d’étalement urbain et surtout, faire progresser l’insertion sociale et économique des habitants de ce quartier. Chose que Nice a déjà commencé à faire avec la création de certaines infrastructures.

Un projet à 98 millions d’euros

Bien sûr quand on s’engage dans un tel programme, ça a un prix. Pour la rénovation totale du quartier, ce ne sont pas moins de 98 millions d’euros qui vont être débloqués grâce au PNRQAD. Cette somme servira surtout à la réhabilitation des habitations les plus vétustes et les plus dégradées pour pouvoir les remettre sur le marché immobilier. La création de logements sociaux sera aussi aidée par cette somme. Enfin, elle permettra aussi de réaliser des aménagements dans le but de redynamiser le commerce de proximité. Et ainsi rendre le quartier encore plus vivant et agréable pour ses habitants. Ces 98 millions d’euros ne sont, évidemment, pas tout à la charge de la ville de Nice. En effet, l’État prend en charge 20% (16,5 millions d’euros), la communauté urbaine Nice Côte d’Azur et la ville de Nice s’acquittent de 9% (environ 9 millions d’euros), la Région 3% (environ 3 millions d’euros). Les 49% restants (48 millions d’euros) sont pris en charge par d’autres financeurs (bâilleurs, prêts…).

Nice a engagé une large politique de revalorisation urbaine

Le centre-ville n’est pas le premier à bénéficier de cette valorisation urbaine. Il vient s’ajouter à une liste où sont déjà présents les quartiers Pasteur, de l’Ariane et des Moulins. Ces quatre engagements, dans lesquels la ville de Nice s’est engagée, concernent plus de 5.500 logements sociaux et près de 32.000 habitants sur une période s’étalant jusque 2017.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages