Récupération de Donnèe
16.1 C
Nice
5 avril 2024

Le Conservatoire Régional de Nice vibre au rythme des percussions toute cette semaine

Depuis lundi, le Conservatoire National à Rayonnement Régional (CNRR) de Nice a lancé la semaine de la percussion. Chaque jour, concerts et autres représentations se succèdent. Ce mercredi ce sont les classes de formation musicale du conservatoire qui se sont produit.


scene-2.jpg L’Auditorium Joseph Kosma du conservatoire s’est rempli d’un coup. Pour cette seconde représentation de la journée, la salle est comble. Sur scène, les plus jeunes musiciens se préparent. Fabienne Volto, coordinatrice des classes de formation musicale (solfège), confie à la fin du spectacle : « pour la première partie, on avait près de 150 enfants sur scène ! » Les premiers à se lancer sont âgés d’environ 7 ans. Leur seul instrument, leurs mains. C’est ainsi que l’on découvre le clapping. Le principe est simple, taper dans ses mains en rythme et produire une pseudo-mélodie grâce à ses clappements. Effet garanti, le public est conquis.

« On avait six esthétiques différentes cet après-midi. »

<strong>Régis Famelart, coordinateur du département percussion du Conservatoire et organisateur de l'évènement</strong> explique :<em> « on avait six esthétiques différentes cet après-midi.</em> » S<strong>onorités persanes, indiennes, africaines, contemporaines et latino américaines ont rythmés le spectacle.</strong> « <em>Par cette initiative, je voulais que les gens puissent découvrir les sonorités traditionnelles, contemporaines et ethniques des différentes percussions</em> » ajoute-t-il. Les spectateurs ont pu découvrir le <strong>tablâ, instrument à percussion indien, mais aussi les plus classiques congas d'Amérique Latine et le djembé africain</strong>. Une belle performance des élèves du conservatoire : « <em>je suis fier de ce que l'on a accompli avec ces jeunes, d'autant plus qu'aucun d'eux n'est percussionniste. Ils ont tout appris en trois mois. Je les félicite !</em> » enchérit Régis.

La semaine de la percussion continue jusqu’à samedi

      Les évènements consacrés à la percussion se poursuivent jusqu'à samedi. Jeudi, ce sont les élèves des classes de percussions du conservatoire qui se produiront sur la scène de l'auditorium Joseph Kosma. Vendredi, c'est un concert de musique contemporaine. Samedi, pour la dernière journée, le conservatoire propose u<strong>ne journée « portes et oreilles ouvertes »</strong>. Des ateliers de découverte des percussions (zarb, tablâs, congas et djembés) ouvert au public.

Justine Peltier

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe