Récupération de Donnèe
12.4 C
Nice
22 février 2024

La Ville de Nice rappelle les dispositifs mis en place pour assurer la sécurité des écoles

Derniers Articles

Au vu de l’atmosphère particulièrement tendue ces derniers jours, où des établissements scolaires sont notamment exposés à la menace terroriste, Christian Estrosi a décidé de faire un point sur la sûreté des écoles niçoises. 

Le maire annonce qu’après les attentats de Paris et de Nice en 2016, plus de 14 millions d’euros ont été investis dans des travaux de sécurisation des écoles. Elles sont désormais toutes équipées de boutons d’alerte qui permettent, sur une simple pression, d’entrer en contact radio immédiat avec un agent du Centre de Supervision Urbain (CSU). En cas de problème, la géolocalisation permet d’envoyer l’équipage le plus proche après une levée de doute effectuée par caméras de vidéoprotection du secteur concerné. Plusieurs travaux ont également permis d’installer des alarmes anti-intrusion, des vidéophones, des gâches électriques aux portes ou encore de rehausser les grilles des écoles. 

Depuis 2020, des bornes d’appel d’urgence directement reliées au CSU ont complété ce dispositif et ont été installées devant chaque groupe scolaire, y compris devant les écoles privées. Une salle est de facto spécialement dédiée à la surveillance des écoles au sein du Centre de Supervision Urbain de la Ville, qui permet d’observer et de sécuriser particulièrement les entrées et les sorties des élèves. 

L’expérience des policiers armés

Parmi les premières villes de France à expérimenter la présence d’un policier armé dans les écoles, Nice espère généraliser cette réforme qui a fait l’unanimité au Conseil d’école. Ces agents sont chargés d’accompagner la communauté éducative dans le contrôle des accès, la sécurisation visuelle et périmétrique des sites, la gestion des entrées et sorties, les conseils en sécurisation, la présentation des dangers de l’Internet et de la cybercriminalité, la prévention et l’initiation à la sécurité routière. 

Vingt-neuf écoles bénéficient aujourd’hui de ce dispositif dans la commune. La Police Municipale peut également compter sur le soutien des 215 « Papys et Mamys Trafic » chargés d’assurer la sécurité routière aux abords des écoles du territoire, mais aussi pour sensibiliser les enfants et leur famille aux moments clés que sont les entrées et sorties d’écoles. Leur aide est précieuse ! En 2019, Christian Estrosi voulait expérimenter la reconnaissance faciale à l’entrée d’un lycée, il propose ainsi de remettre l’idée au goût du jour et se dit prêt à aller plus loin dans cette expérimentation.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages