Récupération de Donnèe
18.4 C
Nice
17 juin 2024

Edouard Philippe et Christian Estrosi clôturent la campagne électorale

Derniers Articles

L’ancien Premier Ministre et le Maire de Nice ont clôturé la campagne électorale des candidats d’ENSEMBLE.

L’ancien Premier Ministre en visite

Dernière ligne droite pour les candidats de la majorité présidentielle dans les 9 circonscriptions du département.

À deux jours de la fin de la campagne, c’est l’ancien Premier Ministre Edouard Philippe qui est venu donner le dernier coup de collier avant le vote de dimanche prochain.

Un petit Tour de France pour le maire du Havre qi s’est promené à Nice et dans les environs pour appuyer sur le terrain la campagne des candidats de la région. Carros, Cros de Cagnes, le tennis des Combles dans la vallée du Var et les marchés niçois ont vu déambuler l’homme politique de renom. Échanges et poignées de mains ont ponctués ces visites, sous l’œil attentifs des candidats ravis de l’intervention de celui-ci. Il faut dire que c’est le seul homme politique d’envergure nationale qui est venu dans le département pour participer à cette campagne électorale.

Edouard Philippe pour la majorité présidentielle

C’est en fin d’après-midi sur la promenade du paillon, dans une atmosphère champêtre, et devant une assistance venue nombreuse que les candidats aux législatives ont pu se présenter. S’en est suivi un discours du Maire puis l’allocution finale d’Edouard Philippe.

Alors que le premier a mis en garde contre l’attitude radicale des « extrêmes » qui « n’ont rien à proposer » et se rejoignent dans pure critique face à toute décision de l’exécutif, le second à réitéré son appel au vote pour le parti présidentiel.

Afin, d’après lui, de donner au Président de la République « réélu », une majorité « solide et stable » pour lui permettre de mettre en place et réaliser son programme réformateur dont la France a besoin.

Au passage, il étrille Jean-Luc Mélenchon « candidat qui ne se présente pas à une élection qu’il veut gagner, après avoir été le candidat à une élection qu’il a perdu ».

Les scores du premiers tours restent incertains

Terre de droite, voir parfois d’extrême droite, mais qui a donné aux Insoumis un résultat intéressant lors de la dernière élection présidentielle, le département verra ce dimanche des affrontements aux urnes à l’issue encore incertaine.

Ainsi la majorité présidentielle devra défendre les trois sièges obtenus en 2017 de la soif de revanche du candidat de Les Républicains, Eric Ciotti également en pleine campagne électorale. Ce dernier, bien qu’en perte de vitesse au niveau national, est toujours bien implanté dans le territoire. Et les candidats du Rassemblement National ne cachent leurs ambitions malgré les récentes péripéties en leur sein entre Philippe Vardon, ancienne figure forte du parti sur la région, et Benoît Kandel. De son côté la coalition des Insoumis bénéficie de la vigueur de son leader suite à ses résultats aux présidentielles.

Quelque soit l’issue de cette campagne, le vrai enjeu sera la qualification au second tour et la récupération possible de ceux qui ne se déplaceront pas aux urnes.

Rendez-vous dimanche soir pour connaitre les résultats du premier tour et avoir une première réponse à ces interrogations.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages