Récupération de Donnèe
12.7 C
Nice
22 février 2024

Gare aux phtalates : Nice lance une campagne de prévention

Delphine Rossignol
Delphine Rossignol
Journaliste pour Nice Premium depuis mai 2023.

Derniers Articles

La Charte « Villes et Territoires Sans Perturbateurs Endocriniens » signée le 11 décembre 2021 par Christian Estrosi et André Cicolella, président du Réseau Environnement Santé (RES) a lancé la lutte contre l’épidémie de maladies chroniques.

Les phtalates appartiennent à la grande famille des perturbateurs endocriniens. Ces substances agissent sur le fonctionnement hormonal des organismes vivants. Elles causent des effets particulièrement néfastes sur la santé mais aussi sur l’environnement. Il est possible d’en retrouver dans l’eau et l’alimentation. En effet, les emballages alimentaires en plastique sont particulièrement porteurs de perturbateurs endocriniens. De plus, la contamination des sols de cultures ou encore les résidus hormonaux dans la viande facilitent la migration des perturbateurs endocriniens. Il faut également noter que les cosmétiques et l’air véhiculent ces substances.

Quant aux phtalates, c’est l’alimentation qui participerait à 90% (Santé Publique France) de l’exposition totale. Par ailleurs, ces perturbateurs endocriniens sont classés comme « substances toxiques pour la reproduction ». En effet, le système reproducteur masculin et sur la fonction thyroïdienne sembleraient être les principaux touchés.

Au niveau national, différentes mesures permettent de limiter l’exposition aux pertubateurs endocriniens. Le zéro plastique en restauration collective se concentre sur les emballages plastiques, porteurs de perturbateurs endocriniens. De plus, l’interdiction d’utiliser certains produits phytosanitaires et biocides ainsi que la favorisation de produits d’entretien labellisés sont des mesures de prévention.

Nice, ville pilote de la campagne de prévention des phtalates

Cette campagne de prévention sera lancée début novembre. La ville de Nice se présente comme une ville pilote de ces actions de prévention. En effet, l’objectif est d’étendre cette campagne à l’ensemble du territoire national. La ville propose quelques habitudes simples de prévention pour diminuer rapidement l’imprégnation de l’organisme :

  • Réduire la consommation d’aliments industriels ultra-transformés
  • Éviter les emballages alimentaires en plastique
  • Préférer le verre ou la céramique pour chauffer les aliments
  • Mieux choisir ses cosmétiques
  • Aérer 10 minutes par jour le logement pour éliminer les particules

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages