Récupération de Donnèe
22.8 C
Nice
14 juin 2024

Fête nationale de commémoration de l’abolition de l’esclavage à Nice

Derniers Articles

jpg_esclavage.jpg A l’initiative de Christian Estrosi, Ministre chargé de l’Industrie, Maire de Nice, Président de Nice Côte d’Azur et sous l’impulsion de Maty Diouf, Conseillère Municipale Déléguée à l’Etat Civil, Subdéléguée à l’intégration et lutte contre les discriminations, la ville de Nice organise à l’occasion de cette journée nationale six jours de célébration sous le thème du « Mieux Vivre ensemble ».

Affirmant son devoir de mémoire et son attachement aux principes fondamentaux de la République que sont la Liberté, l’Egalité et la Fraternité, la ville de Nice souhaite ainsi rendre hommage à toutes celles et ceux qui ont été victimes de l’esclavage jusqu’à son abolition, en France, en 1848.

Dans une ambiance conviviale, où les mots échange et fraternité prennent toute leur valeur, plusieurs manifestations se dérouleront sous la forme de concerts, conférences, expositions, films et animations, mettant à l’honneur la diversité et les apports culturels de chacun.

LE PROGRAMME COMPLET

Vendredi 7 mai 2010 à 15h30
Bibliothèque Louis Nucéra

Conférences

  • Jean METTELUS, écrivain-poète Haïtien : « Toussaint Louverture : le Libérateur »

  • Raoul Mille, écrivain niçois :  » le mulâtre d’Alexandre Dumas ».

  • Marie Claire Grassi, Professeur à L’université de Nice de Littérature comparée. Lecture commentée de la poésie d’Aimé Césaire.

Un débat avec le public clôturera cette série de conférences.

La présentation de l’ensemble des conférenciers sera assurée par Basile Ngangue Ebelle, journaliste et animateur.

Dimanche 9 mai 2010
A partir de 18 heures
Théâtre de Verdure

Concert gratuit « Musique du monde »

  • Association caresse des Antilles (groupe visant à promouvoir le folklore antillais avec des danses telles que la Biguine, la Kalida…).
  • Indian Dance Navrasa, (l’univers de Bollywood avec cette association composée de 7 danseuses aux milles couleurs de l’Inde).

  • Lina Lewis (chanteuse Franco Congolaise auteur-compositeur-interprète)

  • Compagnie de féerie Créole (association niçoise qui a pour but de promouvoir le folklore Antillais).

  • Comptoir de l’Outre Mer Ballet

  • Mickael Mendes chant

  • Brasuca show

  • Tamari Tahiti (porteur de la culture polynésienne, Tamari Tahiti vous fera voyager vers ses îles lointaines avec de la danse, du chant et des percussions traditionnelles)

  • Compagnie des enfants du spectacle (compagnie spécialisée en comédie musicale, composée d’enfants de 11 à 22 ans).

  • Orchestre de l’Outre Mer (composé de 7 membres venus de l’Ile Maurice, la Réunion, le Cameroun, le Cap Vert et la Martinique).

  • Vladimir Payen

  • Root La Kaz (influences reggae et inspirations caribéennes)

Lundi 10 mai 2010
11h30 au CUM

Exposition sur l’abolition de l’esclavage
Art premier
Réserve de la Mairie de Nice.

Collection personnelle de Monsieur le Maire.

14h30
Cinémathèque de Nice

Projection du film « Rue cases nègres » d’Euzhan Palcy.

Les joies et les douleurs d’une famille martiniquaise des années trente, employée dans une plantation de canne à sucre.
(Entrée libre pour les scolaires).

Mardi 11 mai 2010
13h30 / 17 heures
Bibliothèque Louis Nucéra

Lectures de contes pour enfants.
Virginia Vieira Silva « la Mulatresse solitude ».

14 heures
Cinémathèque de Nice

Projection du film « Amistad » de Steven Spielberg.

En 1839, après une tempête au large de Cuba, les esclaves transportés à bord de l’Amistad, un navire espagnol, parviennent à se libérer. Après avoir passé leurs bourreaux par les armes, Cinqué, leur leader, exige du capitaine de faire route vers l’Afrique. Mais celui-ci, profitant de l’ignorance des mutins, met le cap sur l’Amérique où ils seront jetés en prison. Deux abolitionnistes, Theodore Joadson et Lewis Tappan, engagent un jeune avocat, Roger Baldwin, pour assurer leur défense…

Tarif abonné : 1 €. Tout public : 2 €. Scolaires : 1.5 €

Mercredi 12 mai 2010
13h30 / 17h 30
Bibliothèque Louis Nucéra

Lecture de contes pour enfants.
Modibo Sangare « Si l’esclavage m’était conté ».

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages