Récupération de Donnèe
13.9 C
Nice
17 avril 2024

Déclarations des revenus des parlementaires : Les élus azuréens en bon élèves !

Derniers Articles

La publication de la situation des revenus et patrimoines des parlementaires a donné lieu à la traditionnelle investigation… Curiosité ? voyeurisme ? le citoyen lambda aime toujours regarder par le trou de la serrure…


revenus_politique.jpg Dans ce cas, c’est la fenêtre qui est grande ouverte par la loi, après le cas Cahuzac, et cette nouvelle loi imposée dans la foulée par le président Hollande.

« Cette publication assure la transparence des liens d’intérêts qui, sans nécessairement constituer des conflits d’intérêts, permettent à chacun de veiller à leur prévention », indique la Haute autorité dans un communiqué.

Le principe est bon, la transparence étant un devoir des élus envers les citoyens. Par contre, l’application laisse beaucoup à désirer jusqu’à se demander si les lois sont toutes promulguées de cette façon…

Les informations rendues publiques jeudi permettent d’établir une cartographie inédite du Parlement.

Oui, certains parlementaires ont rempli avec sérieux leur déclaration d’intérêts et d’activités. D’autres l’ont fait par-dessus la jambe…

Formulaires papiers, le plus souvent remplis à la main, scannés et diffusés en format PDF ! Gribouillages, ratures : le tout traduisant parfois une véritable désinvolture.

Certains ont fait part en public de leur hostilité, comme bien connu Henri Guaino, qui juge « dégradant de se déshabiller en place publique », ou un autre, qui parle « d’inquisition ».

En fait, l’intérêt était axé vers les hommes et femmes politiques les plus connus et plus particulièrement celles et ceux élus dans la circonscription.

Et bien, rassurons-nous, au moins pour cette fois, les parlementaires niçois et du département n’ont pas grand chose, voire rien à se reprocher.

S’ils vivent confortablement de leurs mandats, aucun d’elles ou d’eux ne déclare un patrimoine important, ni des revenus en dehors des indemnités prévues par les différents mandats.

Pas d’avocats d’affaires, ni de conseils en communication ou en stratégie pour faire fructifier leur expérience dans le milieu du pouvoir et leur carnet d’adresses.

Sauf, dans quelques cas, des emplois pour leur proches, la déontologie est sauve.

Pour une fois que on peut le dire, pourquoi le taire ?

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages