9.5 C
Nice
5 décembre 2022
9.5 C
Nice
5 décembre 2022
spot_img
Sylvain Schiva
Sylvain Schiva
Passionné de littérature, de cinéma, de Beaux-Arts ou de musique, j'apprécie grandement les événements ou expositions qui en découlent.

Derniers Articles

Un projet de renaissance pour le site des Arènes de Cimiez

3 min de lecture

En ce lundi 21 novembre, Christian Estrosi a tenu une conférence de presse au cœur des Arènes de Cimiez. Un projet de renaissance a été présenté qui concerne l’ensemble du site de Cimiez, visant à remettre en avant ce site historique niçois.

Il s’agit d’un projet particulièrement important pour Christian Estrosi. L’ambition est de rendre ses lettres de noblesse à ce site archéologique, en réintroduisant le théâtre au centre de l’amphithéâtre romain. Le projet s’étale plus largement sur l’ensemble du site de Cimiez, afin d’apporter des changements à ce lieu typique de Nice. Le projet va donc se découper en trois phases principales :

1. Restauration des espaces patrimoniaux

Les principales structures ciblées sont l’église, le cimetière, l’amphithéâtre, et le site archéologique. La muséographie du musée Matisse sera d’ailleurs repensée, afin de moderniser les aménagements techniques du lieu.

Il est également prévu d’entreprendre de nouvelles fouilles archéologiques, plus spécifiquement sur des sites encore inexplorés à ce jour. Pour ce faire, un comité de pilotage sera mis en place dès janvier, afin d’élaborer un plan global d’intervention pour les quatre années à venir. Il comprendra les services de la ville, les services de l’État, ainsi que les différents usagers.

2. Mise en valeur de l’amphithéâtre romain

Cet axe s’articule sur deux dossiers en cours d’étude. Le premier concerne la restauration de l’église, afin de réintégrer trois œuvres de Louis Bréa. L’une d’entre elles est exposée provisoirement au musée Masséna, les deux autres étant en cours de restauration.

De plus, la protection et la valorisation de l’amphithéâtre romain sont essentielles dans ce projet. Il est prévu de transformer le lieu en une véritable scène pour le spectacle vivant, une tâche qui incombe au TNN (Théâtre National de Nice). Il est question notamment de produire un festival international dédié à la tragédie antique. Muriel Mayette-Holtz en fait un élément central pour sa candidature au poste de directrice du TNN.

3. Une expérimentation menée par le TNN

Cette expérimentation, qui devrait être menée d’ici l’été 2023, repose sur trois idées.

  • Interdiction du libre-accès à l’amphithéâtre. Cela est dans le but de freiner la dégradation du lieu suite au passage de nombreux promeneurs, mais aussi de l’usage désordonné suite aux spectacle, concerts, et tout autre type d’événements.
  • Repenser l’accès et la gestion du site. Grâce à une opération programmée et protectrice, ainsi qu’à une destination de l’ensemble qui soit contrôlée et unique.
  • Réinvention totale des lieux. D’ici cet été, l’expérimentation prévue permettra de revoir les lieux. Notamment de modifier l’emplacement de la scène, élever des gradins, ou encore l’installation d’équipements de sonorisation et de lumière.

L’ensemble de ce projet se fera avec la collaboration attentive des services de l’État, notamment ceux en charge de l’archéologie et des monuments historiques. Il s’agit donc d’un projet de grande envergure particulièrement ambitieux pour la ville de Nice. L’objectif est clairement défini comme une revalorisation du patrimoine culturel de la ville, avec le site de Cimiez faisant partie intégrante du paysage niçois.

à lire

Reportages