Récupération de Donnèe
7.5 C
Nice
24 février 2024

Rugby : l’Italie s’impose difficilement face à l’Uruguay 

Derniers Articles

Les Italiens se sont imposés (38-17) à Nice face à l’Uruguay. Ils confirment leur bon début de coupe du monde.

L’Italie recevait l’Uruguay pour la troisième journée de la coupe du monde de rugby. C’est le deuxième match pour les deux équipes. Les Italiens voulaient confirmer leur victoire bonifiée face à la Namibie et pourquoi pas jouer les trouble-fête dans cette poule. Mission réussie puisque les coéquipiers d’Ange Capuozzo se sont imposés (38-17).

Dès le début du match les Uruguayens tentent de mettre du rythme et d’imposer leur jeu. Mais les coéquipiers d’Aratta sont trop souvent pénalisés et offrent à l’Italie l’occasion d’ouvrir le score. Après une mêlée à cinq mètres de la ligne, l’ailier Pani s’échappe sur l’extérieur du regroupement et aplati dans l’en-but. Suite à cet essai Les Teros se remobilisent mettent la main sur le ballon et récupèrent la possession.

Leur domination est récompensée à la 27e minute, à la suite d’un maul écroulé par le pilier italien. L’arbitre accorde un essai de pénalité et les Uruguayens recollent au score. 

Doublement sanctionné d’un carton jaune l’Italie à treize contre quinze souffre mais ne rompt pas. Pourtant à la trente-septième minute, l’Uruguay prend l’avantage sur un bon décalage au large. Freitas plonge dans l’en-but et donne sept points d’avance aux Teros. 

Et à la dernière minute c’est l’ouvreur Etcheverry qui claque un drop pour donner dix points d’avance à la pause à l’Uruguay. Les Italiens sont bousculés et devront réagir s’ils veulent s’imposer.

L’Italie s’est réveillée 

Il fallait une réaction, elle a eu lieu. Avec les changements, les Italiens remettent de la largeur dans leur jeu et trouvent plus facilement des espaces. La défense Uruguayenne peine physiquement et se fait punir dès la 46e par Lamaro qui relance la squadra azzura.

Un électrochoc pour les hommes de Krowel. Ils inscrivent deux nouveaux essais en dix minutes. Des réalisations signées Ioane et Cannone, qui offrent le bonus offensif à l’Italie. Un cinglant 28-0 en vingt minutes qui a mis un véritable coup sur la tête des Uruguayens. A chaque fois transformées par l’ouvreur Tommaso Allan, les Italiens se détachent et paraissent beaucoup trop forts pour leurs adversaires du soir.

 Et quand il n’y en a plus, il y en a encore puisque le centre Brex inscrit le cinquième essai et donne onze points d’avance aux Italiens. 

Ils s’imposent finalement (38-17) et continuent de croire crânement en leurs chances dans cette poule. Les Italiens affronteront les Néo-Zélandais la semaine prochaine. Quant aux Uruguayens ils défieront les Namibiens.  

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages