Récupération de Donnèe
12.4 C
Nice
22 février 2024

Rugby : le Stade Niçois provisoirement leader 

Derniers Articles

Le Stade Niçois continue sa série d’invincibilités à domicile après sa victoire face à Vienne (31-9). Ils profitent de la défaite d’Albi pour prendre la tête de la poule. 

Le Stade Niçois faisait sa rentrée ce samedi face à la lanterne rouge du championnat, Vienne. L’occasion pour les Niçois de poursuivre leur série d’invincibilités à domicile. Et c’est parti fort dans ce choc des opposés. Ce sont les Viennois qui ouvre le score grâce à une pénalité de leur demi d’ouverture Charles Hager. Mais pour ne laisser aucun espoir à leur adversaire de s’envoler, les rouges et noirs répondent par un essai du centre Luca Cutayar trois minutes plus tard. Le score est alors de (7-3) grâce à la transformation du n°10 Mathis Viard. Dans une première période où les hommes d’Alexandre Compan impose leur rythme, ils parviennent à trouver une nouvelle fois la faille. C’est l’ailier Gauthier Lacointa qui après une percée de 10m vient aplatir le deuxième essai de la partie. Cette fois la transformation ne passe pas et le score est de (12-6), puis (12-9) après une nouvelle pénalité concédée.

Cette saison les Niçois sont sur une moyenne de 2,5 essai par match et comme jamais 2 sans 3, ils inscrivent un nouvel essai par l’intermédiaire de l’autre centre Nathan Coutarde. Trois essais à zéro et les 3e du classement respectent la hiérarchie et mènent (19-9) à la mi-temps. À noter que les Niçois ont fini la première période à 14 contre 15 après le carton jaune de Bastien Berenguel

Le match se ferme 

Alors que le Stade Niçois repart avec les mêmes intentions, elles vont être calmées par le carton rouge reçu par Luca Cutayar à la 48ᵉ minute, après un contact à la tête sur un raffut. Tout le monde s’attend alors à ce que la tendance s’inverse. Mais pour autant, rien ne change et Nice contrôle son match comme s’il était à 15. Le score n’évolue pas jusqu’à la 60ᵉ minute et un essai de Bastien Berenguel dans le coin droit de l’en-but. Il offre le point du bonus offensif et permet à son équipe de conforter leur avance. Ils concluront cette partition offensive par un essai d’Arthur Vignolles, son premier de la saison et une transformation de l’entrant Romain Riguet.

Le Stade Niçois s’impose (31-9) sans trembler, une bonne opération qui leur permet de prendre la tête de la poule. Ils profitent du faux pas d’Albi face à Bressane. Prochain rendez-vous la semaine prochaine aux Arboras face à Tarbes. 

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages