Récupération de Donnèe
19.5 C
Nice
18 juin 2024

Moto GP : week-end douloureux pour Fabio Quartararo à domicile

Derniers Articles

Le 1000e Grand Prix moto GP qui se tenait sur le circuit Bugatti du Mans n’aura pas été de tout repos pour le Niçois Fabio Quartararo. Après une qualification décevante, le pilote Yamaha s’élançait de la 13e position sur la grille de départ. 

Et malgré une belle remontée dans les premiers tours lors de la course sprint du samedi comprenant 13 tours, le N°20 chute à quatre tours de l’arrivée. “J’ai dû louper la ligne de cinq centimètres, ce n’est rien du tout mais en ce moment je n’ai pas le droit à l’erreur”, confiait-il après la course. Un petit point de perdu pour le champion du monde 2021 qui manque cruellement de points en ce début de saison. En cause un manque de feeling avec le pneu avant sur sa nouvelle machine. Seul point positif avant le GP, le rythme de ”El Diablo” à seulement 0,4 seconde des meilleurs chronos.

Un « mal de bras incroyable » en course

C’est diminué par de violentes douleurs à l’avant bras que Fabio Quartararo s’est élancé pour le 1000 GP de l’histoire à domicile. Malgré un traitement médical reçu avant le départ, la course fut un véritable calvaire. « Tout simplement, avant la course ça allait mais dès que ça a commencé, mon bras a gonflé, de la mi-course jusqu’à la fin”, expliquait le Niçois après la course au micro de Canal +. 

Auteur d’un départ prudent, il profite des nombreuses chutes en début de course. Assez loin des premiers, l’important était de finir et d’engranger les points de la 7e place. « Vu les circonstances, je pense que je me suis épaté moi-même de pouvoir résister 14 tours avec un mal de bras incroyable”, ajoute-t-il en montrant son bras gonflé. Un mal qui l’a déjà touché à plusieurs reprises depuis 2019 et nécessité deux opérations. 

Au classement du championnat du monde, le pilote Yamaha se retrouve à la 9e place du championnat du monde avec 49 points. Loin derrière le leader Francesco Bagnaia et ses 94 points. Prochain rendez-vous le 11 juin au Mugello pour le GP d’Italie. Une période de repos salvatrice pour Quartararo en ces temps difficiles.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages