Récupération de Donnèe
23.2 C
Nice
28 mai 2024

La Prom Classic : du bonheur pendant 10 km sur la promenade des Anglais ce dimanche !

Derniers Articles

Sur une promenade des Anglais épargnée par la pluie, la douzième édition de la Prom Classic a accueilli 6100 participants ce dimanche 9 janvier. Pour un parcours de 10 kilomètres de course à pied sur le bord de mer niçois, athlètes de haut niveau et simples amoureux de l’endurance se sont cotoyés dans une ambiance chaleureuse et conviviale.


© Nicolas Mison/nice premium
© Nicolas Mison/nice premium

La Prom Classic, ce sont 10 km de masochisme, diront certains. Mais pour les adeptes des épreuves de course à pied longue distance qui se sont inscrits à la douzième édition du premier 10 km de France, il s’agit plus de dépassement de soi ou de la réalisation d’une performance. Toujours est-il qu’ils étaient nombreux dimanche, environ 6100, un record pour cette compétition, à s’aligner au départ vers 10h sur la promenade des Anglais.

© Nicolas Mison/nice premium
© Nicolas Mison/nice premium

Parmi eux, évidemment, la grandissime favorite Christelle Daunay. La recordwoman de France du semi-marathon (68’34), du marathon (2h24’22) et vainqueur de la Prom Classic en 2008 faisait sa rentrée. Et elle n’a pas trompé les pronostics puisqu’elle remporte, encore cette année, la course en 32’46, proche de son record personnel. « Je me sentais très bien, assure-t-elle. Je me suis même surprise à sprinter dans les 100 derniers mètres parce que je voulais faire un bon temps. »

Mais au delà du classement et du chronomètre, la Prom Classic est aussi un ensemble de plus ou moins grandes histoires, comme celle de Thierry Thomas.

© Nicolas Mison/nice premium
© Nicolas Mison/nice premium

En septembre 2009, il apprend qu’il est atteint de la maladie de Lever, une maladie dégénérescente qui touche le nerf optique. Aujourd’hui, il n’a plus qu’1/40e à chaque oeil. C’est son orthoptiste qui lui prodigue le conseil de prendre contact avec Sebastien Filippini, le président de l’association ANICES qui promouvoit le sport pour les personnes handicapés. « Sébastien m’a alors présenté Marc Wallach qui est maintenant mon guide, raconte Thierry. C’est non seulement ma première participation à la Prom Classic, mais aussi la toute première fois que je serai associé à Marc lors d’une compétition officielle. » Et pour une première fois, Thierry Thomas et son guide terminent honorablement sous la barre des 43 minutes (42’57).

Mais l’intérêt était cette fois-ci de tester cette nouvelle association. « Mon rôle en tant que guide et d’accompagner le coureur tout au long du parcours. Thierry ayant beaucoup de mal à évaluer les distances, je dois faire en sorte qu’il ne heurte pas un autre concurrent pendant la course par exemple. Même les trottoirs sont dangereux dans ce genre de cas« , explique Marc Wallach.

Et des histoires, banales ou pas, il y en a autant que de participants à cette Prom Classic 2011. C’est ce qui fait la popularité de cette épreuve : que l’on soit jeune ou âgé, homme ou femme, valide ou non, on peut toujours se faire plaisir dans l’effort sur le littoral niçois et dans une atmosphère bon enfant. La seule question qui reste en suspens est la suivante : combien serez-vous l’année prochaine à vouloir tenter (ou retenter) l’expérience de la Prom Classic ? En attendant vous pourrez toujours vous essayer au semi-marathon de Nice qui aura lieu le 17 avril prochain, toujours sous l’égide d’Azur Sports Organisation.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages