Récupération de Donnèe
13.9 C
Nice
17 avril 2024

Coupe de France des Clubs de pétanque : Nice ne meurt jamais

Derniers Articles

Toujours inquiétés, jamais distancés, les Niçois ont une nouvelle fois posé leur empreinte sur la coupe aux grandes oreilles. Même si Metz a contesté la suprématie azuréenne jusqu’au bout.


duc_nice.jpg Ce 12ème opus de la Coupe de France des Clubs aura au moins délivré deux enseignements. Nice saura vivre sans Philippe Quintais, c’est une certitude, même si l’aura de celui qui fut leader du DUC pendant presque une décennie a constamment pesé sur Nyons.

Les Aiglons ont également démontré un esprit de corps exemplaire, jamais pris en défaut, même dans les moments cruciaux. Pour preuve, Metz annonçait la couleur en faisant jeu égal lors des tête-à-tête. Nice répliquait par une fanny infligée par Lacroix et Cortès, et la victoire du mixte atypique Roche-Hervo. A 12/9 en faveur de Nice, le rouge était déjà mis pour Metz, car les Lorrains se trouvaient alors en demeure de gagner les deux rencontres en triplettes.

Comme à son habitude le DUC bétonnait la formation du mixte, en associant Séverine Roche aux deux champions du monde, Lacroix et Suchaud. Face à eux Metz alignait Barzin-Weibel-Hémon, soit au total 19 titres de champions du monde dans le rectangle !

Dynamités par le mixte

Le second match mettait aux prises Hervo-Cortès-Delforge et Lozano-Le Bourgeois-Machnik. L’infortuné Hervo, décidément pas dans son assiette faisait les frais de son mauvais rendement, et quittait le jeu au profit de Montoro après seulement deux mènes de jeu…
Et c’est le mixte niçois qui allait tout dynamiter en seulement deux passes de jeu. La formation de Séverine Roche menait 6/4, quand une mène de quatre points propulsait le DUC aux avants-postes. Forts comme jamais quand il s’agit de conclure les azuréens en remettaient une couche à la mène suivante, avec un tir gagnant à trois points, signé Séverine Roche. Courageux et stoïques les Messins se retrouvaient soudainement crucifiés, alors que leur second trio menait 11/10, et bataillait pour la victoire finale.

2.563 clubs au départ, et le DUC de Nice à l’arrivée, c’est un peu comme le foot où il se dit souvent qu’à la fin c’est l’Allemagne qui gagne. Les Niçois récitent leur propre maxime.

Les résultats

Demi-finale

Nice bat Bron 18 à 8 : 5 tête-à-tête à 1 ; 1 doublette à 2 ; 1 triplette à 0

Metz bat Vitrolles 17 à 4 : 4 tête-à-tête à 2 ; 3 doublettes à 0

Finale (tête-à-tête) : Pour Nice Lacroix b. Lozano 13/2 ; Suchaud b. Hémon 13/9 ; Cortès b. Weibel 13/12. Pour Metz Barzin b. Roche 13/1 ; Machnik b. Hervo 13/9 ; Le Bourgeois b. Delforge 13/8. Nice et Metz 6/6.

Finale (doublettes) : Pour Nice Lacroix-Cortès b. Le Bourgeois-Hémon 13/0 ; Roche-Hervo b. Barzin-Weibel 13/5. Pour Metz Lozano-Machnik b. Suchaud-Perrin 13/8. Nice mène 12/9 face à Metz.

Finale (triplettes) : Pour Nice Roche-Suchaud-Lacroix b. Barzin-Weibel-Hémon 13/4. Victoire finale de Nice 17/9 face à Metz.

Les diffusions TV

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages