Récupération de Donnèe
17 C
Nice
6 avril 2024

Lettre ouverte du Parti Communiste: Le maire de Nice, les chiffres et le social:

Nous recevons et publions ce communiqué qui n’engage que la responsabilité de son auteur.


pcf-2.jpg Décidément le Maire de Nice a un problème avec les chiffres. Sous évaluant avec virtuosité le coût des projets à venir de la ville de Nice (exemple la ligne 2 du tram), il a aussi une tendance forte à confondre les suppressions et les créations d’emplois.
En prétendant dans son interview de ce jour (17 novembre) dans Nice-Matin avoir crée, comme ministre de l’industrie, des milliers d’emplois, Christian Estrosi ne dit pas la vérité.

Si l’INSEE annonce le 16 novembre que l’emploi salarié marchand a progressé de 0,3% en France au troisième trimestre 2010 par rapport au trimestre précédent, l’INSEE précise aussi : » L’emploi a continué de diminuer dans l’industrie (-0,3%) mais moins fortement qu’au deuxième trimestre (-0,5%). L’industrie a ainsi perdu 8.900 postes au troisième trimestre, et 82.400 sur un an ».
82 400 emplois supprimés dans l’industrie pour les seuls 12 derniers mois, plus de 200 000 depuis le début de la crise, voilà la réalité des chiffres.
Véritable prestidigitateur des chiffres, Christian Estrosi l’est aussi avec la question sociale. Ainsi sa volonté nourrir une réflexion sur la cohésion sociale, à l’heure où la ville de Nice va acter un plan local de l’urbanisme qui engendre une véritable ségrégation urbaine, n’est que de la poudre de perlimpinpin.
Ni ministre des ouvriers, ni gaulliste social, Christian Estrosi, comme son mentor Nicolas Sarkozy, est au seul service des intérêts de la bande du Fouquet’s…

Robert Injey
Secrétaire départemental du PCF 06
Conseiller municipal de Nice

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe