Récupération de Donnèe
16.2 C
Nice
17 avril 2024

Départementales 2015 : les électeurs aux urnes, la vérité au vote

Derniers Articles

Aujourd’hui, les électeurs voteront pour le 1er tour des élections départementales. Dans les Alpes- maritimes, 27 binômes seront élus pour un total de 54 membres de la nouvelle assemblée (deux de plus par rapport à la sortante). La nouveauté la plus significative de ce scrutin sera la parité hommes et femmes qui assurera l’égalité dans l’hémicycle.


Une deuxième nouveauté sera que les compétences du Conseil départemental (le nom a changé aussi) ne sont pas encore fixées, le projet de loi sur la nouvelle organisation territoriale n’étant pas voté par la représentation nationale.

Le projet de suppression de cette collectivité locale ayant été abandonné, le département version 2015, amputé de la clause de « compétence générale », devrait voir une grande partie de ses compétences transférée aux Régions et aux intercommunalités et, là où elles sont prévues, aux Métropoles

Le dépeçage des compétences fait que les départements garderont principalement le volet social, c’est à dire la gestion du RSA (revenu de solidarité active) , de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) , de la PCH (prestation de compensation de handicap) et de l’ASE (aide sociale à l’enfance).

Vu ce nouveau menu qui risque de ne pas être trop appétissant, la question qui se pose est combien d’électeurs se mobiliseront ce dimanche et le prochain pour le 2ème tour ?

En 2011, ils avaient été 44 %, alors que pour le premier tour de la présidentielle ils atteignaient les 80 % pour descendre à 64 % lors des municipales et 42 % pour les européennes.

Puisqu’on vit dans une démocratie représentative (l’élu est mandaté par les électeurs), la question de fond est : quelle légitimité a un élu s’il est voté par une minorité ?

En ce qui concerne les Alpes-maritimes, les jeux sont faits d’avance : le président sortant Eric Ciotti retrouvera son siège.

Après cette certitude, quelques incertitudes demeurent :

L’UMP, parti dominant du 06, réussira-t-il le grand chelem tant espéré en remportant la totalité des sièges ?

Le FN sera-t-il le premier parti du département comme aux européennes ? Dans combien de cantons sera-t-il présent au deuxième tour ? Aura-t-il des élus et si oui, combien ?

Le PS et ses alliés seront-ils présents au 2ème tour ? Et si oui, dans combien de cantons ? Le parti de gauche réussira-t-il a garder ses élus ?

Le Front de Gauche se présente avec ses propres listes ayant refusé toute alliance avec le PS. Ce choix sera-t-il payant ou aura-t-il comme seul résultat de saborder les chances du PS et comme conséquence d’être exclu de l’institution départementale ainsi que du conseil municipal de Nice et du conseil métropolitain ?

Comme toujours, la vérité viendra des urnes…

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages