Récupération de Donnèe
24.5 C
Nice
20 juillet 2024

PSG – OGC Nice : Terem Moffi en héros !

Derniers Articles

Fin de la trêve internationale. Pour la reprise du championnat, le PSG et l’OGC Nice étaient invités à ouvrir le bal de cette cinquième journée de Ligue 1. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a eu match. 

Avant d’affronter l’armada parisienne, Francesco Farioli pouvait compter sur le retour de Khéphren Thuram, pour le plus grand plaisir du tacticien italien : « C’est l’un de nos possibles game changers. Il peut changer un match et améliorer notre niveau d’une manière très importante. ». Côté onze de départ, petite nouveauté avec la titularisation de Jordan Lotomba qui a été préféré à Youssef Atal. Le latéral gauche sort en effet d’un match intense disputé face au Sénégal en sélection algérienne. Quant à la surprise du chef, elle se nomme Salvatore Sirigu. Le portier a été aperçu dans les gradins du Gym et devrait s’engager très prochainement en vue de signer un contrat d’un an sur la Côte d’Azur.

Le PSG déstabilisé par le plan de l’OGC Nice

Face à la meilleure défense du championnat (deux buts encaissés seulement), Paris a démarré très fort. Précise, sereine, étouffante, la bande à Kylian Mbappé s’est montrée dominatrice dès les premiers instants de la rencontre. Puis les Aiglons ont dit stop. Se reposant sur un bloc compact redescendant très bas, le pressing a fortement gêné les Parisiens, peu habitués à un tel travail de sape. Une mauvaise relance de Giuanluigi Donnarumma a failli coûter un but à son équipe, mais c’est bien Terem Moffi qui ouvra le score après une superbe récupération signée Jean-Clair Todibo (21′). Bousculée, la réaction des Rouges et Bleus ne s’est pas fait attendre. Qui d’autre que Mbappé pour sonner la révolte ? Le jeune capitaine a somptueusement repris un centre d’Achraf Hakimi pour transformer une puissante frappe laissant Marcin Bulka sans réponse (29′). Un partout à la pause. 

Peu de monde aurait pu prédire un scénario aussi heureux pour le Gym en seconde période. Sur les mêmes bases qu’en première mi-temps, la tactique du soir était parfaitement ficelée. Le pressing niçois a logiquement porté ses fruits et Terem Moffi a sorti un tour de magie digne du grand Ronaldinho au Parc des Princes ! Lancé en profondeur, le Nigérian s’est joué de Danilo à coup de passement de jambes, l’éliminant afin de centrer à un Gaëtan Laborde en pur renard des surfaces qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (53′). 

Un troisième but qui sonne le glas

Les Aiglons en pleine confiance, Amin Diop était tout proche d’inscrire un troisième but. Sauf que Donnaruma se trouvé dans les parages, prêt à intercepter la frappe nonchalante du milieu offensif. Mais à n’en pas douter, c’était définitivement la soirée de Terem Moffi. Sur une action soliste, le numéro 9 n’a pas réfléchi longtemps avant d’armer une frappe à ras de terre. Imparable pour le portier parisien. Bien que Mbappé sonna la révolte une seconde fois en toute fin de match (89′), la victoire fut bel et bien sécurisée par le Gym. Les Aiglons reste toujours invaincu en ce début de saison !

L’OGC Nice est à retrouver en déplacement vendredi prochain pour affronter Monaco, actuellement leader du championnat (21h).

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages