Récupération de Donnèe
18.3 C
Nice
28 mai 2024

L’OGC Nice fait preuve de caractère pour s’imposer face à Guingamp

Derniers Articles

Un collectif retrouvé, un mental solide, Nice s’impose 1 à 0 face à Guingamp et efface les doutes du dernier match. L’addition aurait pu être plus lourde sans quelques arrêts du gardien Breton également bien aidé par ses montants. Au-delà de la victoire cette prestation confirme l’existence d’un Ogcnice à deux visages.


cvotanich.jpg L’objectif avant cette rencontre était clair : Effacer la pale copie rendue à Nantes et retrouver le chemin des filets après le zéro pointé à la Beaujoire. Un contrat entièrement rempli face à Guingamp.

Conquérant dans le jeu, les hommes de Claude Puel ont retrouvés un niveau proche de la saison dernière. Poussés par 21 500 spectateurs, les joueurs nicois ont pourtant mis un peu de temps avant de rentrer dans le match. La faute à une équipe de Guingamp bien en place, venu chercher des points en terre niçoise. Seul le belge Brüls très en forme a semblé en mesure de faire la différence sur le premier acte.

Au retour des vestiaires, c’est un tout autre match qui commence. Sur un coup franc obtenu par Pied, Dario Cvitanich échappe au marquage breton et vient tromper Assembe d’une tête astucieuse. Un but d’avance et toute l’équipe se met en ordre de bataille. Grâce à un pressing agressif, les joueurs du gym récupère beaucoup de ballons et se procurent le meilleures occasions. Juste après l’ouverture du score, Cvitanich, une nouvelle fois idéalement servi par Brüls, expédie sa volée au-dessus de la barre transversale.

Prélude d’une avalanche de situations dangereuses pour les hommes de Claude Puel. Les montants touchés deux fois par Mendy sur une superbe frappe de volée et Cvitanich sur un tir dévié par le gardien sur son poteau ont permis aux guingampais de garder l’espoir jusqu’à la fin. Et les nicois ont bien failli regretter ces occasions manquées. Dans ce match débridé, les bretons ont plusieurs fois tenté leur chance sans succès. Atik de volée a trouvé la transversale et Yatabaré et Douniama se sont plusieurs fois heurtés au portier nicois et à sa défense. Avec un peu plus de réussite des deux côtés, cette partie aurait très bien pu se finir sur un score de 4 à 2 en faveur des aiglons.

Peu importe le spectacle ou la moyenne de coefficient de buts, l’OGC Nice se maintient dans le haut du tableau et peut toujours espérer rééditer le parcours de la saison dernière. Un rêve abordable à condition d’enchainer ce type de performances et d’abreuver de ballons un duo Brüls-Cvitanich, tout feu tout flamme ce soir et amené à faire trembler les défenses de Ligue 1. En attendant de tirer un véritable bilan, Nice se rend, à Toulouse pour la prochaine journée et veut bonifier cette victoire sur le terrain d’une équipe un ton au-dessus de l’adversaire du soir.

Crédit photo : www.ogcnice.com

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages