Récupération de Donnèe
25.6 C
Nice
8 juillet 2024

Tourisme : y avait-il du monde cet été à Nice ?

Christian Estrosi a dressé ce jeudi matin le bilan de la saison touristique estivale 2023. Et celui-ci est particulièrement bon.

« L’année 2023 a été plus qu’exceptionnelle » s’est félicité le maire de Nice, Christian Estrosi. L’économie niçoise marche sur deux jambes que sont le tourisme / services ainsi que l’industrie. Cet été encore le tourisme de la capitale azuréenne a fait preuve de sa vigueur. Toutefois, « nous ne sommes pas une station balnéaire » a insisté Christian Estrosi. La ville de Nice a longtemps souffert de son image de « grand village touristique ». Une image persistante si l’on en croit les différents articles de la presse internationale. Mais l’heure est aujourd’hui à l’affirmation de son statut de métropole.

Par ailleurs, Nice se targue volontiers de la diversité de son potentiel touristique. Christian Estrosi a ainsi rappelé l’étendue de l’offre culturelle et d’activités récréatives de la ville de Nice. Cette diversification contribue indéniablement à la grande attractivité dont jouit la capitale azuréenne.

L’aéroport de Nice, la pièce maîtresse du tourisme niçois

Si l’été 2023 affiche un score aussi record, c’est compte tenu du retour d’une clientèle internationale. En effet, plus de trois millions de passagers sont passés par l’aéroport de Nice entre juillet et août. Ce total est égal à l’année 2019, une année avant-covid. Par exemple, les liaisons entre Nice et New-York, jusqu’à trois vols par jour, ont affiché des vols toujours plein. De plus, les 116 destinations proposées par l’aéroport semblent offrir une clientèle venue de divers horizons. Mais ce sont les scandinaves, les britanniques, les italiens, les américains et les canadiens qui semblent être la plus fidèle clientèle.

L’aéroport de Nice, crédit : DR

Vers un tourisme haut de gamme

Ce qui a fait la joie du maire de Nice ce matin, ce n’est autre que la montée en gamme du tourisme azuréen. Bénéfique pour l’économie, la montée en gamme du tourisme de Nice est un point non négligeable. Le retour d’une clientèle internationale et avec un grand pouvoir d’achat réjouissent les caisses de la métropole. L’objectif pour Christian Estrosi est de « devenir et rester une destination incontournable« . Le calendrier événementiel passé et à venir illustre la montée en force de ce type de tourisme.

Christian Estrosi a aussi souligné l’évolution de l’offre hôtelière. Il rappelle l’objectif du Negresco de s’élever au rang de « palace ». Il évoque aussi les nouveaux hôtels, à l’instar du Mama Shelter (en construction), qui permettront d’ajouter à l capacité d’accueil actuelle, 3 000 chambres.

Enfin, le maire de Nice a expliqué que la réussite de l’exposition « Matisse années 1930 » marque un point de départ dans le retour des relations avec le Japon. En effet, la métropole souhaite opérer un virage vers l’est pour se rapprocher de la généreuse clientèle japonaise.

Et comme la saison estivale n’est pas véritablement terminée, un rendez-vous est donné le 5 octobre prochain. D’ici là, l’Ironman et la Coupe du Monde de Rugby vont faire la joie des acteurs du tourisme local.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe