Récupération de Donnèe
24.5 C
Nice
20 juillet 2024

 L’indice des prix à la consommation connaît une nouvelle accélération en mai atteignant 5,2% sur un an, selon l’Insee

Derniers Articles

Dans une première estimation dévoilée ce mardi l’Insee dévoile ses chiffres. Ce seuil n’avait pas été atteint depuis septembre 1985. La hausse des prix et la baisse du pouvoir d’achat qui l’accompagne a fait baisser la consommation. Le produit intérieur brut (PIB) s’est contracté de 0,2% au premier trimestre en France. 

Hausse des prix et baisse de consommation
Une personne remplie un panier de courses au supermarché

Le mois d’avril était déjà marqué par son score le plus haut de près de 37 ans avec 4,8% Le seuil des 5% n’avait encore jamais été atteint depuis le mois de septembre 1985. Et la situation ne devrait pas s’arranger le mois prochain, prévoit l’Insee qui doit publier mi-juin son estimation définitive. Dans sa dernière note de conjoncture, l’institut anticipait ainsi une inflation de 5,4% sur un an en juin.

Dans le détail, tous les postes de consommation recensés par l’Institut national de la statistique sont concernés par la hausse des prix. Mais ce sont ceux de l’énergie qui connaissent la plus forte croissance. Ils accélèrent ainsi de 28% sur un an, après une hausse de 26,5% en avril. 

Enfin, concernant les prix de l’alimentation, ils progressent en mai de 4,2% (3,8% le mois dernier).Tout comme ceux des services qui atteignent 3,2% (3% en avril). 

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages