Récupération de Donnèe
10 C
Nice
22 avril 2024

Un nouveau robot arrive au CHU de Nice

Derniers Articles

robot da vinci (radio-canada ©)
robot da vinci (radio-canada ©)

Le directeur général du CHU de Nice, Jean-Jacques Romatet, était fier de présenter vendredi le Da Vinci S, un petit robot qui facilite et améliore le travail des chirurgiens. Les avantages sont nombreux : vision en 3D, contrôle digital ou encore grossissement de la partie opérée par dix. Ces attributs permettent de diminuer les risques de complications lors d’une opération, mais aussi les douleurs du patient et la durée des hospitalisations. Une avancée qui possède un coût : le Conseil général présidé par Christian Estrosi a du débourser 1,7 million d’euros pour ce petit bijou.
Mais pour le directeur du CHU de Nice, cela en valait la peine : « Cet appareil entre totalement dans notre politique de prévention de la santé publique. Nous nous axons aussi sur le développement de la télé-médecine, et tentons de devenir un département pilote en ce qui concerne le dépistage des différents cancers.»

De grandes ambitions

Jean-Jacques Romatet a profité de cette présentation pour revenir sur les réussites et les objectifs du CHU de Nice : « Nice est le quatrième hôpital hors Etats-Unis à posséder le Da Vinci S. C’est le résultat d’une politique volontariste envers la santé des habitants des Alpes-Maritimes. Il s’agit d’une grande source de fierté pour moi.»

robot da vinci (radio-canada ©)
robot da vinci (radio-canada ©)

De son côté, le professeur José Santini, président de la Commission médicale du CHU, s’est expliqué sur les projets à venir : «Nous entrons dans une période de transformations internes, de renouvellements de personnels, mais aussi de nouveaux chantiers. Comme celui de l’hôpital Pasteur 2 et de l’Archer 3. Nous ne négligeons pas non plus les pôles de compétitivité et l’enseignement où nous nous plaçons à la 2ème place de l’excellence au niveau national.» Trois objectifs donc, des soins de proximité de qualité, un enseignement reconnu, et un investissement dans la recherche.
Un bilan des plus positifs souligné également par le sénateur maire Jacques Peyrat qui voit plus loin encore : «Je souhaite que Nice soit à l’avenir le centre de la Côte d’Azur dans le progrès médical. Cela fait partie de mes grands projets pour transformer la ville.» Le maire s’est ensuite lancé dans une comparaison amusante entre les travaux subis par Nice depuis plus d’un an, et un accouchement. «Ces changements se font parfois dans la douleur, a-t-il déclaré, faisant référence aux travaux du tramway qui en énervent plus d’un, mais ils sont nécessaires et bénéfiques. Tout comme l’arrivée d’un nouveau-né.»

Bernadette Chirac à l’honneur

Jacques Peyrat s’est distingué lors de cette présentation du robot Da Vinci S par un vibrant hommage rendu à Bernadette Chirac. La Présidente des Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France était présente à Nice pour la journée. Chaque personnalité politique a rivalisé de superlatifs pour décrire la première dame de France. Christian Estrosi est revenu sur son opération pièces jaunes avec David Douillet, parlant d’une femme «dont la générosité et la qualité de cœur sont conformes à l’attention portée depuis toujours aux détresses humaines.» Mais le Président du Conseil général s’est peu attardé sur cette opération qui a été vivement critiqué après les révélations du Canard Enchaîné et du Nouvel Observateur. Les recettes drainées par le TGV n’auraient pas été publiées en raison du large déficit de l’opération. Les comptes publics ne comportaient qu’une seule page, de surplus erronée concernant les frais de fonctionnement !

Bernadette Chirac (nice première ©)
Bernadette Chirac (nice première ©)

Loin de la polémique, Jacques Peyrat a joué la carte féministe en avançant les fonctions qu’occupe Madame Chirac, notamment le fait qu’elle soit la première femme à siéger au sein de l’assemblée départementale de la Corrèze. Des propos qui font sourire quand on connaît les réticences du maire vis-à-vis de la loi sur la parité. Il a aussi mis en avant la nomination de Bernadette Chirac comme « Femme de l’année 2006 », pour son engagement en faveur des personnes hospitalisées. Un hommage des plus appuyés de part et d’autre, qui s’est terminé tard dans la soirée à l’Opéra de Nice, où l’épouse de Jacques Chirac était l’invitée d’honneur de la dixième édition « Gala de la Femme ».

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages