Récupération de Donnèe
10 C
Nice
22 avril 2024

Le pays du soleil levant à l’honneur au Volume

Derniers Articles

dirtrucks-2.jpg Mercredi soir, la programmation du Volume a encore fait mouche en nous proposant deux groupes radicalement differents mais tout aussi intéressants. Les niçois de «Lily of the Valley » avec leur indie rock percutant et torturé ont ouvert le bal suivi de très près par la révélation de la soirée, les nippones survoltées de «dirtrucks». A mi chemin entre les ZZ tops et les Donnas (clones féminins d’ACDC), ce trio de feu venu tout droit du pays où le soleil se lève a littéralement déchaîné les passions au sein de l’assemblée, ramenant au passage quelques « ondes sensuelles » de leur archipel natal. Veritable bombe scénique, les « Dirtrucks », avec leur rock dur et efficace ont performé durant près d’une heure sans faillir, devant un parterre de fans déjà conquis.

Pour l’histoire, ces trois gladiatrices du rock ont commencé l’aventure dirtrucks il y a deux ans, du côté de Tokyo, avec pour seules armes leur sourire désarmant et leur jeu tellurique. Mais ne vous fiez pas aux apparences, ces trois charmantes jeunes femmes ne sont pas là pour rigoler. Avec leur look de « teenage rebelles », casquettes, tee shirts de groupies, ongles peints en noir, elles n’ont rien à envier à un groupe de rock masculin. Elles boivent, jouent et conduisent comme des hommes, la preuve en est les solos habités de Rui la guitariste ; contorsion, déformation des zygomatiques, tout y est, la testostérone en moins mais le charme en plus. Que les fans de « gros son » se rassurent, ils auront droit à leur dose syndicale de rock hormonal, au travers notamment des percussions bien senties de Sae la batteuse, fan des Stooges, Kiss, Guns N’ Roses et autres Motley Crue. De son côté, Dee, la délicieuse bassiste et chanteuse, leader du groupe, n’est pas en reste et emmène tout ce petit monde dans des contrées rock plus nuancées mais terriblement euphorisantes s’il en est.

dirtrucks.jpg Bien décidées à conquérir le vieux continent après leur tournée japonaise, ce ne sont pas moins d’une vingtaine de dates qui les attendent aux quatre coins de l’Europe. Résolument emballées à l’idée d’électriser le public européen. Nul doute qu’elles rencontreront un franc succès au cours de leur tournée, laissant au passage des centaines de fans orphelins de leurs sourires ravageurs et de leur rage de vivre contagieuse.(www.dirtrucks.com)

Il est important de préciser que cette belle soirée n’aurait pas été possible sans le Volume et son association la Source qui se battent tous les jours pour exister afin d’offrir à la jeunesse niçoise un lieu alternatif, terriblement reconfortant en cette période d’obscurantisme musical. Avant de conclure ce glorieux épisode, je voulais juste remercier le volume et les gens délicieux qui le composent et qui nous ont permis de rencontrer le groupe. Je ne peux que vous inviter à venir nombreux découvrir ce lieu ô combien sympathique et nécessaire. Caché au fond d’une arrière cours, coincé entre le Mamac et l’hôpital St Roch, vous le trouverez au 6, rue Defly à Nice. Et n’oubliez pas, ils ont autant besoin de vous que vous avez besoin d’eux…Aidez la culture et croyez moi, elle vous aidera plus que vous ne le pensez…Pour plus d’informations allez sur : www.source001.com ou encore www.myspace.com/levolume.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages