Récupération de Donnèe
25.2 C
Nice
25 juillet 2024

Jammin’Juan 2022, une dernière journée qui se conclue fortissimo

Sylvain Schiva
Sylvain Schiva
Passionné de littérature, de cinéma, de Beaux-Arts ou de musique, j'apprécie grandement les événements ou expositions qui en découlent.

Derniers Articles

Ce vendredi 4 novembre marquait la fin des Jammin’Juan dans leur 5e édition. Un Festival de Jazz qui nous a livré de nombreuses surprises. Retour sur cette conclusion fantastique.

Wajdi Riahi Trio

Ce trio de talentueux musiciens ont ouvert cette journée avec une première mise en bouche très raffinée. Avec ses solos au piano, Wajdi Riahi dévoile sa technicité exceptionnelle accompagnée de ses deux compères à la contrebasse et à la batterie. Un premier showcase qui nous a ravis.

Ernesto Montenegro Quintet

Ernest Montenegro, trompettiste et compositeur canarien, nous livre avec son quintet une performance de haut niveau. Des sonorités nous rappelant l’âge d’or du jazz, avec ses dialogues entre divers instruments qui se répondent musicalement. Un showcase qui a su toucher les mélomanes passionnés de jazz.

DAÏDA

Le groupe français nous a transportés dans des contrées hantées par des créatures mythologiques à travers un voyage musical. Mélangeant des harmonies lyriques avec de la transe techno, DAÏDA nous a livré des performances tourmentées, mais aussi poétiques. Une découverte absolument bouleversante, et l’on remercie les musiciens pour leur proposition dantesque.

Monsieur Mâlâ

Un groupe de musiciens qui nous ont passionnés par l’originalité de leur musique. Transcendant les frontières entre le jazz, la pop, la world ou la musique urbaine, Monsieur Mâlâ nous surprend à chaque instant avec ce mix de sons tourbillonnants. Un groupe à surveiller de très près pour leur future création musicale.

Martin Salemi Trio

Après deux showcase énergiques, il est de temps de faire redescendre la pression. Martin Salemi et son trio nous ont interprété des musiques lumineuses et planantes, entre des ballades et des grooves syncopés. Une parenthèse rêveuse et stellaire qui nous a enchantés avec ravissement.

Tal Gamlieli Trio

Tal Gamlieli, formidable bassiste de jazz, nous a offert en conclusion avec son trio une performance émouvante. Avec ces mélodies teintées de mélancolies et de nostalgies, le trio nous a touchés au cœur. On ne pouvait espérer mieux pour terminer ces showcase en beauté.

Conclusion

Et enfin, pour conclure, nous avons eu droit à un dernier concert de Espen Berg « Water Fabric », suivi d’un ultime after avec Ishkero.

Les Jammin’Juan, c’est terminé pour cette année, bien malheureusement. Nous sommes impatients à l’idée de les retrouver l’année prochaine pour une nouvelle édition, avec toujours plus de belles surprises sous le signe de la musique et du jazz.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages