Récupération de Donnèe
19.5 C
Nice
18 juin 2024

Exposition « A la Volée » : de jeunes artistes à l’honneur

Delphine Rossignol
Delphine Rossignol
Journaliste pour Nice Premium depuis mai 2023.

Derniers Articles

L’exposition « A la Volée » présente les œuvres de Mouna Bakouli, Armentia Siard-Brochard et Johan Christ-Bertrand, diplômés de la Villa Arson et lauréats du Prix Jeune Création.

En 2009, Christian Estrosi et l’artiste Bernar Venet fondent le prix Jeune Création de la ville de Nice. Ce prix destiné aux diplômés de l’école d’art de la Villa Arson (Nice), offre un véritable soutien à ces artistes en devenir. À l’occasion de l’obtention de ce prix, des expositions sont organisées afin de mettre en avant les œuvres et leurs créateurs.
La Grande Halle du 109 se fait donc le lieu d’accueil de cette exposition commune. « A la volée » célèbre la jeunesse artistique niçoise et inaugure l’univers singulier des lauréats.

Trois artistes, trois univers

Des « Objets perdus » aux « Quarts de corps » en passant par « Jojo’s Bagatelle », cette exposition est le produit d’un univers artistique aussi varié que protéiforme. Chaque œuvre rend compte de la pratique artistique en construction de son auteur.

Le désir de mettre en avant la diversité des effets de la société sur « nos corps » à travers le dessin et la sculpture chez Mouna Boukani. Lauréate du prix Jeune Création en 2018 et diplômée de la Villa Arson la même année, elle vit et travaille à Nice. Johan Christ-Bernard est également diplômé de la Villa Arson depuis 2018 et lauréat du prix de la Venet Foundation. De Nice à Marseille, il aime jouer avec la frontière entre le réel et le virtuel dans ses œuvres. La mise en perspective, par la vidéo et la sculpture, de notre rapport à l’espace est un élément clé du travail d’Armentia Siard-Brochard. Cette dernière, vit et travaille entre Cherbourg et Paris, et est une ancienne élève de l’École Nationale d’Architecture de Bretagne et de la Villa Arson. Elle reçoit le prix de la Venet Foundation en 2019.


Ainsi, dans le décor industriel du 109, en entrée libre, on s’interroge sur notre rapport au temps et à l’espace.

Exposition 109 "à la volée"

Delphine Rossignol

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages